L'Irlande "dégradée" car elle soutient trop son secteur financier

25/08/10 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Trends-Tendances

"Le coût budgétaire projeté du soutien par l'Etat irlandais du secteur financier du pays s'est considérablement accru par rapport à nos estimations initiales" : Standard & Poor's explique ainsi sa décision de dégrader d'un cran la notation de l'Irlande, à AA-.

L'Irlande "dégradée" car elle soutient trop son secteur financier

© Reuters

Standard and Poor's a abaissé mardi d'un cran la note de dette de l'Irlande, à AA- contre AA auparavant, invoquant la hausse pour l'Etat du coût du soutien au système financier. Cette note attribuée à la dette de long terme du pays, la quatrième sur une échelle de 21, correspond à un emprunteur généralement fiable. Elle est assortie d'une "perspective négative", indiquant que S&P envisage de l'abaisser encore.

"Le coût budgétaire projeté du soutien par l'Etat irlandais du secteur financier du pays s'est considérablement accru par rapport à nos estimations initiales, a affirmé l'agence de notation dans un communiqué. Un nouvel abaissement est possible si ce coût augmente encore, ou si d'autres événements économiques négatifs affaiblissent la capacité du gouvernement à atteindre ses objectifs budgétaires de moyen terme."

"Au vu de l'annonce récente de nouvelles injections dans le capital d'Anglo Irish Bank, nos dernières projections montrent que la dette publique de l'Irlande augmentera à 113 % du produit intérieur brut en 2012", chiffre encore S&P.

La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, avait autorisé le 10 août à titre provisoire une troisième recapitalisation d'urgence de cette banque irlandaise, à hauteur de 8,6 milliards d'euros, qui pourrait être portée à 10,1 milliards.

Une autre agence de notation, Moody's, avait abaissé le 19 juillet la note de l'Irlande, à Aa2, le troisième cran dans son échelle.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires