L'investissement dans le réseau doit être la priorité pour améliorer la mobilité

22/01/14 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Trends-Tendances

Les taxes sur l'automobile collectées par l'Etat devraient être utilisées en priorité pour l'entretien et l'optimalisation du réseau routier, estiment 59% des répondants à une enquête de la Febiac et Touring. Des investissements sont également nécessaires pour améliorer la qualité et la fréquence des transports en commun, selon 53% des répondants.

L'investissement dans le réseau doit être la priorité pour améliorer la mobilité

Au total, 58% des Belges utilisent uniquement la voiture, 17% ont exclusivement recours aux transports en commun et 17% combinent différents moyens. Pour 52% des répondants, la voiture est le moyen de transport le plus rapide pour se rendre au travail, contre 31% lors de la même enquête réalisée en octobre 2001. Les autres raisons avancées par les usagers qui privilégient la voiture sont le confort (37%) et le manque d'efficience des transports en commun (35%). Par ailleurs, malgré l'augmentation des embarras de circulation, 36% des automobilistes ne réduiront "certainement ou probablement" pas l'usage de leur véhicule.

Pour améliorer la mobilité urbaine et la qualité de l'environnement, les mesures les plus citées par les répondants sont la stimulation du télétravail (41%) et l'extension des parkings de délestage (32%). Un peu plus d'un quart des usagers (26%) sont également favorables au remplacement des taxes routières par un tarif kilométrique variable en fonction de l'heure et du lieu de déplacement.

L'enquête a été menée par Dedicated auprès d'un millier de Belges, interrogés en ligne en décembre 2013. La marge d'erreur est de 3,1%.

Nos partenaires