L'inflation en Chine au plus bas depuis presque 5 ans

15/10/14 à 13:36 - Mise à jour à 13:33

Source: Belga

L'inflation en Chine a nettement ralenti en septembre, à son plus bas niveau depuis près de cinq ans --de quoi renforcer les craintes de tensions déflationnistes sur fond de conjoncture morose dans la deuxième économie mondiale.

L'inflation en Chine au plus bas depuis presque 5 ans

© Reuters

La hausse des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, s'est établie à 1,6% le mois dernier, au plus bas depuis janvier 2010, a indiqué mercredi le Bureau national des statistiques (BNS). Ce ralentissement est plus marqué que ce à quoi s'attendaient les analystes interrogés par Dow Jones Newswires (1,7%). L'inflation s'était établie à 2,3% sur un an en juin et juillet, avant de descendre à 2,0% en août.

Le chiffre pour septembre reste toujours très en-deçà du plafond annuel de 3,5% que s'est fixé Pékin, soucieux d'endiguer toute flambée des prix, et en-dessous du niveau de 2,6% enregistré en 2013. Le recul de l'inflation s'explique notamment par un fort ralentissement de la hausse des prix alimentaires (en particulier pour les oeufs et les légumes frais) -- qui ont grimpé de 2,3% sur un an en septembre, contre +3,0% en août.

"Les prix alimentaires étaient inhabituellement bas pendant la fête de la mi-Automne et avant les longues vacances de la Fête nationale" début octobre, relevaient Liu Ligang et Zhou Hao, analystes de la banque ANZ, tout en soulignant l'impact de la vigoureuse campagne anticorruption de Pékin sur les prix de l'alcool et du tabac.

Autre facteur important: "La hausse des prix liés au logement et aux transports s'est sensiblement calmée, avec le vif refroidissement du marché immobilier d'une part, et la chute des cours du pétrole d'autre part", soulignait Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics.

Des analystes avaient mis en garde dès le printemps contre les risques de tensions déflationnistes en Chine, sur fond de net ralentissement de l'activité économique et de faiblesse de la demande intérieure.

En savoir plus sur:

Nos partenaires