L'incertitude bloque les investissements dans les centrales électriques

26/08/15 à 06:35 - Mise à jour à 06:35

Source: Belga

L'incertitude persistante concernant l'avenir des centrales nucléaires bloque tout nouvel investissement dans les centrales électriques, prévient le régulateur de l'énergie, la Creg, rapporte mercredi le journal De Standaard.

L'incertitude bloque les investissements dans les centrales électriques

© BELGA

Selon un nouveau rapport de la Creg, le marché reste figé en raison des discussions permanentes sur la prolongation de la durée de vie des centrales de Doel 1 et 2 et sur la relance éventuelle des centrales de Doel 3 et Tihange 2, à l'arrêt depuis plus d'un an en raison de la présence de micro-fissures.

Si les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 sont relancés cette année, l'espace disponible pour de nouveaux investissements sera particulièrement mince. Par ailleurs, les investisseurs ne croient pas que le gouvernement réussira à réunir les conditions pour la fermeture de toutes les centrales nucléaires d'ici 2025.

La Creg demande "d'écarter ces incertitudes le plus rapidement .possible afin de créer une climat d'investissement favorable".

Nos partenaires