"L'impôt des sociétés doit drastiquement baisser", clame l'Open Vld

05/01/17 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Belga

Sur 100 euros qu'un entrepreneur garde pour lui, le fisc en prend 53,79. C'est dix euros de plus qu'il y a cinq ans, a calculé Lode Vereeck (Open Vld). "L'impôt des sociétés doit drastiquement baisser", affirme-t-il jeudi dans Het Laatste Nieuws et De Morgen.

"L'impôt des sociétés doit drastiquement baisser", clame l'Open Vld

© istock

Au début de l'année, le précompte mobilier a à nouveau augmenté, passant de 27 à 30%. Et les indépendants le sentent passer. Les personnes ayant une SPRL et qui se rémunèrent avec ce qui reste du bénéfice doivent en effet payer du précompte mobilier et l'impôt des sociétés. Cette dernière taxe n'a, malgré les réformes promises, pas encore diminué. Conséquence: une pression fiscale de près de 54%, ressort-il des calculs de Lode Vereeck, également professeur d'économie à l'université de Hasselt. "C'est encore plus que la pression fiscale sur les salaires des travailleurs, qui paient eux aussi beaucoup d'impôts."

Selon Lode Vereeck, les chiffres montrent qu'il est grand temps de réformer l'impôt des sociétés. "Pas seulement pour garder les entreprises, mais également pour les revenus de nos entrepreneurs." Si l'impôt pour les PME baissait à 20%, comme le prévoient les propositions du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA), l'entrepreneur conserverait 56 de ses 100 euros.

TrendsInformation Services

Nos partenaires