L'homme qui a fait de Singapour un "tigre asiatique" est décédé

23/03/15 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Le premier chef du gouvernement de Singapour, Lee Kuan Yew, principal artisan de la transformation de la cité-Etat en l'une des économies les plus florissantes d'Asie en l'espace de trois décennies, est décédé lundi à l'âge de 91 ans, a annoncé le gouvernement.

L'homme qui a fait de Singapour un "tigre asiatique" est décédé

Lee Kuan Yew © Reuters

"M. Lee est mort sans souffrance à l'hôpital général de Singapour aujourd'hui à 03H18 (20H18, heure de Bruxelles)", a annoncé le Premier ministre Lee Hsien Loong, son fils, dans un communiqué. Lee Kuan Yew était hospitalisé depuis le 5 février pour une pneumonie aigüe. La semaine dernière, le gouvernement avait annoncé que son état s'était encore détérioré en raison d'une infection.

Premier chef du gouvernement de Singapour en 1959, année où la cité-Etat s'est affranchie de la tutelle britannique, Lee Kuan Yew a connu une longévité exceptionnelle à ce poste, qu'il a occupé jusqu'en 1990.

Au cours de son règne, Singapour a connu un spectaculaire développement économique pour devenir l'un des "tigres asiatiques". Mais des défenseurs des droits de l'homme ont critiqué cet avocat de formation pour avoir géré le pays d'une main de fer, un règne pendant lequel des opposants politiques ont été emprisonnés ou privés de moyens financiers en raison de coûteux procès en diffamation.

Lee Kuan Yew est resté une personnalité politique très influente à Singapour et en Asie. Il avait démissionné en 1990 pour laisser la place à son bras droit, Goh Chok Tong. Celui-ci a à son tour cédé le pouvoir à Lee Hsien Loong en 2004.

Le parti d'Action populaire (PAP) qu'il avait cofondé a été reconduit au pouvoir à chaque élection depuis 1959 et détient actuellement 80 des 87 sièges au Parlement.

Dans un livre publié en 2013, Lee Kuan Yew, marqué par la mort de son épouse trois ans plus tôt, avait écrit se sentir de plus en plus faible et souhaiter une mort rapide.

Son décès survient alors que le pays est en plein préparatifs des célébrations du 50e anniversaire de son indépendance, le 9 août.

En savoir plus sur:

Nos partenaires