"L'heure est à la créativité"

03/07/12 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Trends-Tendances

"L'heure est à la créativité. Nous devons tenter de faire mieux et plus avec les moyens budgétaires dont nous disposons", a déclaré le Premier ministre Elio Di Rupo, ce mardi après-midi.

"L'heure est à la créativité"

© Reuters

Cette déclaration vient conclure une rencontre avec les partenaires sociaux au cours de laquelle le gouvernement leur a présenté les premières propositions tirées du plan de relance sur lequel il planche."Nous avons eu une réunion extrêmement constructive qui nous a permis de définir une stratégie de relance économique et de relance générale", a précisé Elio Di Rupo.

Un agenda a notamment été défini.

"D'ici le 21 juillet, le gouvernement essayera d'arrêter les premières mesures du plan de relance. Nous attendrons ensuite, pour septembre, de nouveaux indicateurs du

Bureau du Plan avant de poursuivre notre travail avec les partenaires sociaux jusqu'à la fin de l'année", a encore indiqué Elio Di Rupo.

Selon le Premier ministre, plusieurs sujets ont été abordés ce mardi. Parmi ceux-ci: la défense du pouvoir d'achat, la création d'activité et donc d'emplois ou encore le soutien aux PME afin, entre autres, de leur faciliter l'accès au financement bancaire.

Néanmoins, malgré ces bonnes nouvelles potentielles, la rigueur reste plus que jamais de mise. "Nous devons absolument respecter la trajectoire budgétaire prévoyant un retour à l'équilibre nominal en 2015. Tout le monde doit donc se montrer créatif pour faire mieux et davantage avec les moyens dont nous disposons", a répété Elio Di Rupo.

Un message entendu, et largement anticipé, par les partenaires sociaux qui ont par ailleurs confirmé "avoir eu une discussion ouverte" avec le gouvernement. "Nous avons fait le point avec les autorités sur la manière dont nous allons travailler dans les semaines et les mois qui viennent", a expliqué Claude Rolin, secrétaire général de la CSC, à l'issue de la rencontre. "Nous allons également voir, entre partenaires sociaux, quels sont les points centraux à mettre en avant", a-t-il ajouté. "Nous devons utiliser la dynamique qui est désormais sur la table pour améliorer la situation", a pour sa part estimé Rudy De Leeuw, le président de la FGTB, pour qui, "après plusieurs années d'austérité et de mesures douloureuses, une vraie relance est nécessaire".

"Nous devons y aller pas à pas et ensemble", a pour sa part conclu Elio Di Rupo sans par ailleurs vouloir en dire davantage sur l'ajustement budgétaire prévu dans le courant du mois de juillet.

Trends.be avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires