L'Europe à Magnette : "Facile de critiquer l'arbitre !"

12/01/12 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Trends-Tendances

Ni la Commission européenne ni Steven Vanackere n'ont apprécié les propos virulents de Paul Magnette à l'égard de la première, qui rappelle que les règles strictes critiquées dans certains Etats membres avaient été approuvées par ces derniers. Le second appelle son collègue socialiste à davantage réfléchir...

L'Europe à Magnette : "Facile de critiquer l'arbitre !"

© Bloomberg

Le porte-parole d'Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, a relativisé jeudi les critiques formulées par Paul Magnette à l'égard de la Commission : "Dans les périodes difficiles, il est toujours facile de critiquer l'arbitre, et c'est aussi rentable pour un politicien", a déclaré Amadeu Altafaj sur les ondes de la VRT.

Amadeu Altafaj a rappelé que les règles budgétaires strictes critiquées dans certains Etats membres avaient été approuvées par ces derniers : "Les 3 % (Ndlr, le seuil de déficit budgétaire admis) ne sont donc pas un diktat de la Commission européenne !"

Le porte-parole conteste aussi que cette institution soit devenue un bastion ultralibéral : "La Commission européenne n'est pas néolibérale, socialiste ou écologiste. Nous avons des hommes politiques de tous les partis."

Vanackere : "La Belgique a une longue tradition de pensée pro-européenne, c'est dans l'intérêt de notre pays de continuer"

Steven Vanackere, vice-Premier ministre et ministre (CD&V) des Finances, n'a guère apprécié les propos de son collègue du PS. Il l'a appelé à davantage réfléchir lorsqu'il s'exprime sur l'Europe : "Il ne faut pas insinuer que ce sont des gens qui ne sont pas bien intentionnés !"

Le grand argentier belge a insisté au passage sur la tradition pro-européenne qui caractérise, selon lui, notre pays : "La Belgique a une longue tradition de pensée pro-européenne. C'est dans l'intérêt de notre pays de continuer."

Magnette est "complètement à côté de la plaque", estime l'Open VLD

Paul Magnette est "complètement à côté de la plaque", estime l'Open VLD après la charge du socialiste francophone contre la Commission européenne : "La voie suivie par la Commission est la seule qui nous sortira de la crise économique, ont déclaré le président des libéraux flamands, Alexander De Croo, et le député européen Philippe De Backer. C'est pour cette raison que le gouvernement, malgré les frustrations du ministre, doit suivre cette voie de manière stricte, accomplir des réformes profondes et mener une politique budgétaire saine qui met l'accent sur les économies. Cela a d'ailleurs été convenu expressément dans l'accord de gouvernement."

Au lieu de combattre la Commission, le PS devrait collaborer de manière constructive et laisser de côté "l'euroscepticisme populiste", a ajouté le député dans un communiqué.

Dans l'opposition flamande, la N-VA a aussi fustigé les déclarations du ministre Magnette : "La politique économique du PS a mené à une récession de 50 ans en Wallonie, a écrit le député Siegfried Bracke sur son blog. Et, depuis son cimetière économique, ce parti continue à donner des leçons à la Flandre et à l'Europe."

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires