L'euro n'est pas encore à l'abri d'une nouvelle crise

Malgré plusieurs indicateurs rassurants, l'inquiétude reste palpable chez les investisseurs. Explications.

D'abord et surtout, la bonne nouvelle : la zone euro est actuellement en bien meilleure santé qu'il y a cinq ans lorsque la monnaie unique était en pleine crise. En février, l'inflation est même remontée au-dessus de 2 % - un niveau supérieur à l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE). Bien que ce regain d'inflation soit surtout la conséquence d'une hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires, l'inflation de base (aujourd'hui à 0,9 %) devrait à son tour se redresser sous l'effet de la reprise économique. Cette accélération de la croissance économique est une bonne nouvelle pour les budgets publics : une hausse de l'activité économique, c'est aussi davantage de recettes fiscales et moins de dépenses (par exemple en allocations de chômage).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos