"L'euro, c'est comme la réunification allemande..."

16/12/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Trends-Tendances

Angela Merkel estime que l'euro est, comme la réunification allemande, la bonne voie malgré les écueils et qu'il ne faut pas en dévier, alors que le Premier ministre polonais, dont le pays présidera l'UE l'an prochain, s'est engagé à défendre la monnaie unique.

"L'euro, c'est comme la réunification allemande..."

© Reuters

"Voyez-vous, c'est un peu comme pour l'unification allemande, a indiqué la chancelière allemande au quotidien Bild, avant l'ouverture d'un sommet européen crucial à Bruxelles. Nous n'avons jamais douté de cette décision historique en faveur de l'unité, malgré tous les problèmes et toutes les coupes douloureuses. Il en va de même aujourd'hui : nous nous sommes décidés en faveur de l'Europe et de l'euro. C'était la bonne décision et cela le reste."

Angela Merkel a récusé l'idée qu'en Europe, l'Allemagne dicte ses exigences. Elle dit avoir "depuis longtemps évacué" ses bisbilles avec le président de l'Eurogroupe, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui avait reproché à Berlin une attitude "anti-européenne" sur la question des euro-obligations.

Donald Tusk, Premier ministre polonais, dont le pays assumera la présidence tournante de l'UE au deuxième semestre de 2011, a lui aussi résolument défendu l'euro, dans une interview parue dans Die Welt : "Nous voulons que l'enthousiasme en faveur de l'Europe soit renforcé. Cela inclut le soutien envers la monnaie unique. Ce n'est en aucun cas paradoxal que le chef de gouvernement d'un pays qui n'est pas encore membre de l'Eurozone vise, en tant que président du Conseil, le renforcement de la monnaie unique !"

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires