L'économie bruxelloise, la plus épargnée par la crise

24/12/10 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

Source: Trends-Tendances

La crise économique a particulièrement frappé la Flandre, qui a vu son activité économique chuter de 3,4 % en 2009, surtout à cause de son industrie. Contre une baisse de 3,4 % en Wallonie et de seulement 0,5 % à Bruxelles.

L'économie bruxelloise, la plus épargnée par la crise

© Belga

L'économie de la Région bruxelloise a été la moins touchée par la crise économique en 2009. L'économie bruxelloise a enregistré une contraction de 0,5 %, contre une baisse de plus de 3 % en Flandre et en Wallonie, a-t-on appris jeudi dans les chiffres provisoires de l'Institut des comptes nationaux.

Flandre : - 3,4 %

L'activité économique a reculé de 3,4 % en Flandre. "L'industrie a été particulièrement plus touchée en Flandre que dans les deux autres régions, explique l'ICN. L'emploi salarié a reculé de 0,9 %. Le nombre d'indépendants a crû dans les mêmes proportions qu'en 2008 (+ 1,2 %), mais cette progression n'a pu empêcher l'emploi total de régresser."

Wallonie : - 3,1 %

En Wallonie, l'activité économique s'est contractée de 3,1 %. "L'emploi total s'est légèrement infléchi : le nombre de salariés a reculé de 0,2 % et le nombre d'indépendants de 0,4 %", selon l'ICN.

Bruxelles : - 0,5 %

La Région bruxelloise a été la région belge qui a le plus résisté à la crise. L'activité économique s'est contractée de seulement 0,5 % en 2009 à Bruxelles. L'emploi a légèrement progressé: le nombre de salariés est demeuré stable, alors que le nombre d'indépendants a augmenté de 2 %.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires