L'écart salarial avec les voisins de la Belgique estimé à 3,8% pour 2014

12/12/13 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Trends-Tendances

L'écart salarial entre la Belgique et ses trois pays voisins de référence (Allemagne, France, Pays-Bas) est estimé par le conseil central de l'économie à 3,8% pour 2014, se réjouit jeudi la FGTB dans un communiqué.

L'écart salarial avec les voisins de la Belgique estimé à 3,8% pour 2014

© Thinkstock

"Loin des 16,5% avancés par les représentants des employeurs. Le rapport du CCE donne raison aux travailleurs", commente-t-on à la FGTB. Le handicap s'élevait à 4,8% en 2012. Le CCE estime que les salaires augmenteront de 3,5% en 2013-2014, contre une augmentation de 4,5% dans les pays voisins.

Les employeurs se réjouissent également de la diminution de l'écart, tout en recommandant de poursuivre les efforts entrepris. La FEB souligne ainsi que la baisse est inférieure à l'objectif du gouvernement. "Les adaptations de l'index ne semblent pas produire les effets escomptés", estime la fédération patronale.

UCM : "Le coût salarial reste un problème" Le coût salarial reste un problème et le restera encore longtemps si des mesures plus radicales ne sont pas prises, réagit jeudi l'Union des Classes Moyennes (UCM), à la suite de la publication de ce rapport. "L'évolution est favorable", mais "il n'y a cependant pas de quoi faire des bonds de joie. Au rythme actuel, ce n'est qu'en 2022 que les entreprises belges auront comblé le fossé creusé depuis 1996", souligne l'UCM dans un communiqué.

Il est "entièrement faux de parler de 'gel' des salaires. Ils augmentent au moins au rythme de l'indice des prix. Pour les employeurs, assurer cette liaison a un coût", poursuit-on. L'Union des Classes Moyennes ne réclame pas la fin de la liaison des salaires à l'index, mais estime "nécessaire, pour conserver le système, de le moderniser afin d'éviter les chocs et les spirales inflationnistes. Il est aussi et surtout nécessaire de réduire le coût du travail pour les employeurs en diminuant leurs charges".

Nos partenaires