L'Arabie saoudite opte pour la technologie médicale belge

19/07/11 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Trends-Tendances

Les portes de l'Arabie saoudite s'ouvrent au secteur médical belge : les deux pays viennent de signer un accord de coopération en matière de soins de santé. Cet accord, d'un montant de 500 000 euros, porte sur un large éventail d'activités, allant du transfert de technologies médicales à la formation de spécialistes.

L'Arabie saoudite opte pour la technologie médicale belge

© ThinkStock

Côté belge, l'accord a été signé par Rudi Thomaes, président de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) et de l'ASBL HealthCare Belgium. Fondée en 2007 par la FEB, cette association d'hôpitaux et de plusieurs sociétés spécialisées dans les technologies médicales vise à promouvoir, à l'étranger, notre savoir-faire dans le secteur des soins de santé.

Bientôt un hôpital belge à Djeddah ? "Il ne s'agit évidemment pas d'encourager le ''tourisme médical'', tient-on à préciser à la FEB, mais de valoriser nos compétences universitaires et de proposer l'expertise médicale académique et clinique belge." Concrètement, dans le cas de l'Arabie Saoudite, le but est d'établir des relations à long terme dans les domaines de l'éducation, des technologies médiales et du traitement des patients.

A terme, il est même envisagé de construire un hôpital à Djeddah. La Belgique suivrait ainsi l'exemple des Etats-Unis et de l'Allemagne, qui ont leurs propres centres hospitaliers dans ce pays. "Le centre de fertilité de la VUB avait déjà tissé des liens en Arabie saoudite", ajoute la FEB.

Un accord cadre est également signé avec le ministère de la Santé du Koweit. Il concerne notamment des transferts de technologies, le traitement de patients et la téléradiologie. En octobre dernier, le Kazakhstan avait lui aussi opté pour la technologie médicale belge. HealthCare Belgium avait conclu ce partenariat dans la foulée d'une mission princière. Plusieurs entreprises belges sont déjà implantées au Kazakhstan : AGFA pour l'imagerie médicale, Ion Beam Applications avec l'installation de deux cyclotrons à usage médical et VK Group, un bureau d'architectes engagé dans la construction d'hôpitaux belges. "Cet accord visait à permettre à ces entreprises belges de consolider leur ancrage dans le pays, explique Rudi Thomaes, patron de la FEB. Notre but est de créer, grâce à de tels accords, de la croissance économique et de l'emploi par le biais de fers de lance de nos exportations."

Olivier Rogeau

Nos partenaires