L'après nucléaire sera renouvelable pour 3 francophones sur 4

20/11/13 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Trends-Tendances

Trois quarts des Belges francophones estiment que l'après nucléaire, en 2025, donnera la part belle aux énergies renouvelables dans le cadre de la production d'énergie, selon une enquête de la fédération des énergies renouvelables Edora menée par Ipsos auprès de 1.262 Belges francophones.

L'après nucléaire sera renouvelable pour 3 francophones sur 4

© Thinkstock

"Les énergies renouvelables ont la préférence de 74% des Belges francophones pour produire l'énergie en Belgique après la fermeture des centrales nucléaires existantes, en 2025. L'énergie nucléaire produite dans des nouvelles centrales a la préférence de 15% de la population francophone. Tandis que 8% des Belges préfèrent en priorité le gaz", souligne encore Edora.

La grande majorité des Wallons et Bruxellois francophones estiment que les énergies renouvelables sont l'énergie de l'avenir (93%), sont sous-exploitées (91%), sont fiables (84%) ou encore ne produisent pas de déchets dangereux (84%). Une grande partie des sondés pense aussi que ces énergies contribuent à réduire les coûts de l'énergie (72%) et créent plus d'emploi (70%).

Nos partenaires