L'Allemagne forcera-t-elle les riches à financer l'Etat ?

11/07/12 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Trends-Tendances

L'institut de recherche économique allemand DIW - généralement considéré comme de centre gauche - a proposé mercredi de forcer les riches Allemands à financer l'Etat, pour l'aider à se désendetter.

L'Allemagne  forcera-t-elle les riches à financer l'Etat ?

© Reuters

Le DIW estime dans un communiqué que taxer à 10% les fortunes individuelles supérieures à 250.000 euros (500.000 euros pour un ménage) permettrait de lever 230 milliards d'euros en Allemagne et d'alléger la dette publique, actuellement supérieure à 80% du Produit intérieur brut. Cela concernerait 8% de la population allemande. Son idée est de combiner cette taxe avec un système de "prêts forcés à l'Etat", permettant aux personnes fortunées de récupérer "une partie de l'argent, ce qui diminuerait les résistances", veulent croire les économistes de l'institut.

Le DIW va même plus loin et vante les mérites d'un tel dispositif dans les pays en crise du sud de l'Europe, qui abritent selon lui des "fortunes privées importantes, nettement supérieures aux dettes publiques".

L'Allemagne ne dispose pas d'un impôt sur la fortune en tant que tel. Le taux maximal d'imposition sur le revenu dans le pays est de 42% jusqu'à un montant de 56.000 euros environ par an, mais il est porté à 45% pour tout revenu dépassant 250.000 euros, une tranche qui est parfois qualifiée "d'impôt sur les riches".

L'Etat allemand n'a pour l'instant aucun mal à se financer, car les investisseurs se ruent sur ses émissions de dette, au point d'accepter des taux négatifs sur des échéances courtes.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires