L'Allemagne contre une restructuration de la dette grecque

29/10/12 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement allemand s'est dit opposé lundi à une nouvelle restructuration de la dette grecque, soulignant qu'elle serait contraire au droit allemand en matière budgétaire.

L'Allemagne contre une restructuration de la dette grecque

© Reuters

Une restructuration de la dette grecque "est hors de question de notre point de vue", a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, lors d'une conférence de presse régulière à Berlin.

Dans son édition de lundi, le magazine allemand Der Spiegel avait affirmé que la troïka (UE-FMI-BCE) pourrait suggérer que les créanciers de la Grèce, y compris les autres pays européens, acceptent d'abandonner une partie de leur créance, ce qui reviendrait à faire financer le sauvetage de la Grèce par les contribuables de ces pays.

Dimanche, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, avait déjà vertement rejeté l'idée d'un abandon de créances en faveur de la Grèce, lors d'un entretien sur la radio allemande Deutschlandfunk.

"C'est une discussion qui a peu à voir avec la réalité des pays de la zone euro", a-t-il dit, soulignant que, d'un point de vu légal, ce n'était pas possible.

"Le droit allemand dit qu'un prêt ne peut être accordé que si le risque de défaut passe pour improbable. Lorsqu'un emprunteur ne rembourse pas sa dette, nous ne pouvons pas lui garantir indéfiniment de nouveaux prêts. Nous nous lierions les deux mains avec une telle mesure, cela n'est pas dans l'intérêt de la Grèce", a expliqué lundi M. Seibert.

Si Athènes venait à ne pas rembourser ses dettes, "alors il ne serait pas possible de lui accorder une nouvelle tranche d'aide financière".

Avec Belga

Nos partenaires