L'accord de libre-échange Japon-UE positif pour la Belgique, selon la FEB

18/07/18 à 09:16 - Mise à jour à 09:16

Source: Belga

L'accord de libre-échange adopté mardi par l'Union européenne et le Japon est positif pour la plupart des secteurs économiques belges, réagit la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). L'assouplissement des barrières non tarifaires constitue notamment une bonne nouvelle, analyse-t-elle.

L'accord de libre-échange Japon-UE positif pour la Belgique, selon la FEB

© AFP

Le JEFTA (Japan-EU Free Trade Agreement) concerne quelque 600 millions de consommateurs et près d'un tiers du PIB mondial. Il élimine les tarifs imposés sur 90% des exportations de l'UE ainsi que, à terme, les droits de douane portant sur 85% des exportations européennes vers le Japon dans le secteur de l'agro-alimentaire. Le Japon s'engage également à éliminer la totalité des tarifs sur les exportations européennes notamment pour les produits issus de l'industrie chimique, plastique, cosmétique, de textile et d'habillement. Le Japon réduira aussi plusieurs barrières techniques au commerce.

"Bonne nouvelle pour la plupart des secteurs économiques"

Le Pays du Soleil Levant et l'Union européenne appliqueront par exemple les mêmes exigences de certification, réduisant les dépenses pour se conformer aux règles du marché nippon. La FEB est satisfaite que l'UE continue à investir dans la conclusion d'accords de libre-échange malgré le contexte de guerres commerciales. "L'accord est une bonne nouvelle pour la plupart des secteurs économiques de notre pays", confirme son porte-parole Bart Croes. "En particulier l'assouplissement des barrières non tarifaires pour les entreprises belges exportant vers le Japon, qui prévoit de nombreuses restrictions techniques. Cela peut aussi contribuer à davantage d'investissements japonais en Belgique."

En 2016, le Japon était le 17e client et le 9e fournisseur de biens de la Belgique. La balance commerciale belge est traditionnellement déficitaire avec le Japon (-4,7 milliards d'euros en 2016), mais la donne pourrait changer grâce à cet accord de libre-échange, ajoute la FEB. La Belgique est par ailleurs le 4e pays importateur de biens vers le Japon au sein de l'UE. Plus de 15.000 emplois en Belgique sont concernés par les exportations européennes vers le Japon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires