Kris Peeters vise le plein-emploi pour 2025

05/07/17 à 07:11 - Mise à jour à 10:32

Source: Belga

Le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) relance mercredi, dans la presse et en radio, l'objectif du plein emploi en Belgique d'ici 2025. "Notre pays doit oser avoir la même ambition" que celle de la chancelière Angela Merkel en Allemagne, affirme-t-il dans L'Echo et De Tijd.

Kris Peeters vise le plein-emploi pour 2025

Kris Peeters © BART DEWAELE/ID PHOTO AGENCY

Cette ambition implique que le taux de chômage baisse à 3%, un pourcentage qui équivaut au plein emploi étant donné qu'il est impossible d'atteindre 0% (il faut toujours un peu de temps aux travailleurs licenciés et aux jeunes diplômés pour trouver un emploi). Le taux de chômage était de 7,6% au premier trimestre mais, selon les estimations du Bureau du Plan, il devrait descendre à 6,6% en 2018.

Kris Peeters, qui juge l'ambition du plein emploi réaliste, estime qu'il faudra 240.000 emplois supplémentaires, en plus des 216.000 emplois qui seront créés pendant la législature, pour atteindre cet objectif de 3% dans huit ans.

Ce ne sera possible qu'avec la coopération des entités fédérées, a ajouté le vice-Premier ministre CD&V, sur les ondes de Radio 1 (VRT). La Flandre est la mieux placée à cet égard, puisque les 3% sont déjà presque une réalité en certains endroits de cette Région. Kris Peeters insiste sur la nécessité d'initiatives nouvelles en faveur de l'e-commerce et de la lutte contre le dumping social dans la construction. "J'ai préparé plusieurs mesures que je déposerai au gouvernement dans les prochaines semaines", assure-t-il.

L'objectif du plein emploi en 2025 avait aussi été évoqué en 2013 par Rudy Demotte (PS) lorsqu'il était ministre-président wallon, à l'occasion de son discours pour les Fêtes de Wallonie. Un an plus tard, son successeur Paul Magnette (PS) avait jugé cet objectif réalisable si la taille des PME en Wallonie passait de neuf emplois en moyenne à 11 emplois comme c'est le cas en Flandre.

Nos partenaires