Kris Peeters exige que Ford rembourse 42,9 millions d'euros

10/01/13 à 07:13 - Mise à jour à 07:13

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement flamand va exiger que l'entreprise Ford rembourse 42,9 millions d'euros d'aides reçues, indiquent jeudi les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Kris Peeters exige que Ford rembourse 42,9 millions d'euros

© Belga

Cette procédure ne sera lancée que quand la décision concernant la loi-Renault sera définitive. L'argent sera utilisé pour le redressement économique du Limbourg. Le ministre-président flamand Kris Peeters avait déjà indiqué, après l'annonce de la fermeture de l'usine Ford Genk, que son cabinet étudiait la possibilité de récupérer les 42,9 millions d'euros d'aides accordées depuis 2002 à l'entreprise.

"Notre service juridique nous dit que nous pouvons récupérer l'aide que nous avons apportée ces dernières années à Ford Genk", indique-t-il aujourd'hui.

Il s'agit d'aides à la formation et l'investissement qui ont été payées ces dix dernières années. Si le gouvernement flamand devait recevoir l'argent de retour, cette somme serait intégralement consacrée au redressement économique du Limbourg et s'ajouterait donc aux 57,9 millions d'euros déjà prévus par le gouvernement pour la construction de trois nouveaux modèles à Genk.

Les syndicats citent la direction européenne pour rupture de contrat

Les syndicats de Ford Genk ont décidé de se tourner vers la justice et de citer la direction européenne de l'entreprise pour rupture de contrat, annonce Het Belang van Limburg. L'audience d'ouverture a été fixée au 22 janvier à Tongres. Les conseillers des délégations syndicales pointent le contrat d'avenir, dans lequel Ford garantissait l'emploi jusqu'en 2020 en échange de 12% d'économies et de quelques allocations fixes du gouvernement flamand.

Les syndicats se sentent soutenus par les autorités, celles-ci ayant l'intention de réclamer à Ford le remboursement de 43 millions d'euros d'aides.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires