Japon : vers un déficit public colossal de 200 milliards d'euros

21/01/11 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Trends-Tendances

Le déficit public annuel du Japon pourrait atteindre 23.200 milliards de yens en 2020. Avec, à la clé, une érosion de la confiance internationale dans un pays dont le budget repose pour près de moitié sur l'émission d'obligations.

Japon : vers un déficit public colossal de 200 milliards d'euros

© Bloomberg

Le déficit public annuel du Japon pourrait atteindre en 2020 la somme colossale de 23.200 milliards de yens (210 milliards d'euros), hors intérêts de la dette, si des réformes d'ampleur ne sont pas conduites, a prévenu vendredi un rapport officiel.

Selon ce scénario prospectif, les problèmes financiers ne feraient qu'empirer pour l'archipel, déjà lourdement endetté à hauteur de quelque 200 % de son produit intérieur brut, soit la proportion la plus importante parmi les pays développés.

Le gouvernement de centre-gauche de Naoto Kan s'est pourtant fixé pour objectif de dégager un excédent budgétaire, hors charge de la dette, à partir de cette même année budgétaire 2020-2021 (courant d'avril 2020 à mars 2021). Naoto Kan souhaite pour cela mener une réforme fiscale d'ampleur, qui pourrait comprendre une hausse de la taxe sur la consommation, aujourd'hui fixée à seulement 5 %.

Pour démontrer sa volonté de s'attaquer au problème, le Premier ministre a nommé la semaine dernière un transfuge d'un parti conservateur, Kaoru Yosano, comme ministre délégué à la Politique économique et budgétaire et à la Réforme fiscale. Fervent partisan d'un relèvement de la taxe sur la consommation, Kaoru Yosano est perçu comme un "faucon" en termes de maîtrise des déficits.

Kaoru Yosano a prévenu que le pays devait limiter son endettement sous peine de voir "la confiance internationale dans le Japon s'éroder". Le budget de l'Etat nippon repose en effet pour près de moitié sur l'émission d'obligations.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires