Irrémédiable, l'éclatement de l'euro ?

03/10/11 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Trends-Tendances

Le problème de la zone euro ne se limite pas à l'imminence d'un défaut de paiement de la Grèce, même si le problème grec plombe clairement les Bourses européennes. Car les économies des pays du nord et du sud de la zone sont devenues très différentes...

Irrémédiable, l'éclatement de l'euro ?

Le problème de la zone euro ne se limite pas à l'imminence d'un défaut de paiement de la Grèce. Les économies des pays du nord et du sud de la zone sont devenues très différentes, comme le rappelle une étude de Natixis. Industrialisés et en croissance, les pays du nord présentent un excédent extérieur chronique. Tout le contraire de ceux du sud (voir graphique).

L'euro continuait ainsi à chuter hier lundi, atteignant en séance à Tokyo son plus bas niveau depuis janvier face au dollar, affecté par les mauvaises nouvelles en provenance de la zone euro où la Grèce a fait savoir qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs de réduction du déficit.

Vers 8 h, l'euro valait 1,3330 dollar, proche de son record de faiblesse depuis janvier, contre 1,3390 vendredi soir. Il chutait également face à la monnaie japonaise, à 102,69 yens contre 103,27 yens vendredi soir. Le dollar baissait face à la monnaie japonaise, à 77,04 yens contre 77,11 yens vendredi soir.

La monnaie européenne à chuté jusqu'à 1,3311 dollar en cours de séance à Tokyo, son plus bas niveau face au billet vert depuis le 18 janvier. L'euro creusait ses pertes après l'annonce par Athènes dimanche que le déficit public grec sera ramené à 8,5 % du PIB en 2011, un chiffre supérieur à l'objectif de 7,4 % du PIB fixé initialement dans la loi pluriannuelle votée en juin.

La zone euro, un "projet erroné depuis le début" selon le président tchèque

Le président tchèque Vaclav Klaus, connu pour ses positions très eurosceptiques, s'en est sévèrement pris lundi au concept de la monnaie européenne commune, qualifiant la zone euro de "projet erroné depuis le début" : "Bien que nous ne soyons pas membres de la zone euro, nous regardons ses problèmes avec d'énormes craintes", a-t-il déclaré lors de l'inauguration du Salon international des constructions mécaniques à Brno.

Les problèmes de la zone euro ont été "évidents depuis longtemps, car il s'agit d'un projet erroné depuis le début", a estimé le chef de l'Etat, cité par l'agence CTK. Selon lui, "la création de la monnaie commune n'a nullement représenté une nécessité et, comme nous le montre suffisamment la réalité de ces dernières années, elle n'a pas représenté non plus une décision clairvoyante". Le président tchèque a appelé à une "solution consistante et sans compromis au problème grec, au lieu d'un ajournement de la solution".

Trends.be, avec J.C.d.W. et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires