Intégration économique des immigrés: "La Belgique n'a jamais réalisé d'investissements adéquats"

18/08/16 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Belga

La Belgique occupe la 21e place en matière de viabilité selon l'étude internationale "Indicateurs de gouvernance durable", menée par la Bertelsmann Stiftung, qui a pour but d'évaluer l'action gouvernementale et les réformes de l'ensemble des pays de l'UE et de l'OCDE à l'aide de 136 indicateurs.

Intégration économique des immigrés: "La Belgique n'a jamais réalisé d'investissements adéquats"

/ © iStock

La Belgique a perdu cinq places par rapport à l'enquête de 2014. Les pays nordiques dominent ce classement suivis par la Suisse et l'Allemagne.

La régression de la Belgique dans ce classement s'explique principalement par le faible dynamisme du marché du travail (26e place) et par des omissions dans la politique d'intégration (32e place).

L'étude pointe le taux de chômage important chez les jeunes et le chômage de longue durée. Selon la Bertelsmann Stiftung, la situation est particulièrement difficile pour les personnes d'origine étrangère. "La Belgique n'a jamais réalisé d'investissements adéquats dans l'éducation permettant aux immigrés et à leurs enfants de s'intégrer facilement dans la sphère économique. Ceci a entraîné un taux de chômage élevé chez les immigrés, majoritairement regroupés dans les aires urbaines (à Bruxelles en particulier). Les écarts profonds entre les ressortissants belges et les résidents d'origine non européenne en termes d'éducation et de taux de chômage ne font donc que persister", souligne l'étude.

Les pays scandinaves dominent le classement de cette étude mais leur position est fragilisée. La Norvège souffre d'un prix du pétrole faible et la Suède connaît des difficultés en matière d'accueil des réfugiés. "On constate d'une manière générale une tendance aux inégalités sociales croissantes dans les pays nordiques", souligne-t-on.

Nos partenaires