Inflation et chômage : double raison de déprimer en zone euro

29/01/10 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Trends-Tendances

Dans la zone euro, le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, s'est établi à 10 % en décembre 2009, selon Eurostat. La Belgique a néanmoins connu l'une des progressions les plus faibles. L'inflation dans la zone euro a, elle, accéléré en janvier, à 1 % sur un an, son plus haut niveau depuis 11 mois.

Inflation et chômage : double raison de déprimer en zone euro

© Jupiter

Dans la zone euro, le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, s'est établi à 10 % en décembre 2009, contre 9,9 % en novembre 2009 et 8,2 % en décembre 2008, révèle vendredi Eurostat, l'office européen de statistiques. La Belgique se situe en deçà de la moyenne européenne, avec un taux de 8,2 % en décembre.

Dans l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne, le taux de chômage s'est élevé en décembre à 9,6 %, contre 9,5 % en novembre et 7,6 % un an plus tôt. Selon Eurostat, il s'agit du taux le plus élevé dans la zone euro depuis août 1998, et dans l'Union des 27 depuis janvier 2000.

23,012 millions d'hommes et de femmes étaient au chômage en décembre 2009 dans les 27 pays de l'Union, et 15,763 millions dans la zone euro, soit respectivement 163.000 et 87.000 de plus qu'en novembre. Les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés aux Pays-Bas (4 %) et en Autriche (5,4 %). Les taux les plus élevés ont été constatés en Lettonie (22,8 %) et en Espagne (19,5 %).

"Sur un an, tous les Etats membres ont connu une augmentation du taux de chômage, écrit Eurostat. Les plus faibles hausses ont été observées en Allemagne (de 7,1 % à 7,5 %), au Luxembourg (de 5,3 % à 6,2 %) et en Belgique (de 7,1 % à 8,2 %)."

L'inflation en zone euro à son plus haut niveau depuis 11 mois

L'inflation dans la zone euro a, elle, accéléré en janvier, à 1 % sur un an, après 0,9 % en décembre, selon une première estimation publiée vendredi par Eurostat. Il s'agit de son plus haut niveau depuis 11 mois.

Il faut en effet remonter à février 2009 pour trouver un taux d'inflation plus élevé, de 1,2 %. L'inflation dans la zone euro reste cependant, pour l'instant, très éloignée de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne, gardienne de la stabilité des prix dans la zone euro, qui vise sur le moyen terme une inflation légèrement inférieure à 2 %.

La hausse des prix à la consommation est bien loin du pic historique de 4 % enregistré durant l'été 2008. Les prix à la consommation avaient recommencé à augmenter en novembre dans les 16 pays de la zone euro pour la première fois depuis sept mois, progressant de 0,5 % sur un an.

Signe de la reprise économique en cours mais surtout de l'évolution des prix du pétrole. Auparavant, le taux d'inflation avait été négatif pendant cinq mois d'affilée, dans le sillage du repli des prix pétroliers et de la grave récession traversée par la région.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires