Index, notionnels : "Inutile de perdre son temps !"

01/03/12 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Trends-Tendances

Nous sommes à quelques encablures d'échéances électorales : il est inutile de perdre son temps à parler d'une série de sujets tabous tels que les intérêts notionnels ou l'index lors du prochain contrôle budgétaire, estime Didier Reynders.

Index, notionnels : "Inutile de perdre son temps !"

© Reuters

Il est inutile de perdre son temps à parler d'une série de sujets tabous tels que les intérêts notionnels ou l'index lors d'un contrôle budgétaire organisé à quelques encablures d'échéances électorales, a affirmé jeudi le Vice-premier ministre MR Didier Reynders, interrogé par Bel RTL.

"Nous n'échapperons pas au débat sur les intérêts notionnels pour le budget 2013 car c'est plus un sujet pour un budget que pour un contrôle, a toutefois indiqué le Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, ajouté qu'il n'avait "pas de problème à ce que l'on se demande si des sociétés paient bien leur impôt". A ses yeux, on pourra aussi se poser la même question pour les intercommunales présentes dans le secteur économique...

Quant au contrôle budgétaire, on sait déjà, selon lui, "à peu près tout ce que l'on ne va pas faire, car à chaque fois qu'une grande idée était lancée au cours des dernières semaines, elle était abattue en plein vol".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires