17/07/17 à 11:18 - Mise à jour à 11:19

"Il est temps d'adopter une nouvelle approche des soins de santé"

Les soins de santé belges sont sous pression. Il est temps de repenser radicalement notre modèle avec, grâce aux avancées technologiques, l'efficacité et le patient au centre des préoccupations, estime Mario Huyghe, CEO Philips Belgique & Luxembourg.

"Il est temps d'adopter une nouvelle approche des soins de santé"

© Belga

Les soins de santé belges sont sous pression. L'année dernière, un hôpital sur trois était dans le rouge. Les patients n'ont jamais été aussi émancipés. Ils sont davantage sensibilisés à leur santé et exigent de la clarté au sujet du traitement de leur maladie et de son impact sur leur qualité de vie. Il n'est pas surprenant qu'une enquête récente montre que 93% du personnel infirmier trouve que les patients sont devenus plus exigeants. Il est temps de repenser radicalement notre modèle de santé.

Commençons par renoncer à la conception de la santé comme une donnée statique, comme le pendant de la maladie ou la conséquence logique du diagnostic et du traitement à l'hôpital. Nous évoluons vers la santé considérée comme un tout, où un mode de vie sain, la prévention et les soins à domicile jouent un rôle tout aussi important que le diagnostic et le traitement. Cette conception offre deux avantages non négligeables : des soins de santé plus efficaces et davantage axés sur le patient.

L'augmentation des maladies chroniques exige une nouvelle approche

Le nombre de maladies chroniques atteint de nouveaux sommets année après année. À eux seuls, les troubles cardiaques, le cancer, le diabète et les troubles respiratoires frappent 31 millions de personnes dans le monde chaque année.

La majeure partie des soins prodigués à ces patients se déroulent à l'hôpital, alors qu'ils pourraient reprendre leurs activités de soins à leur domicile, moyennant un niveau d'autogestion suffisant. C'est nettement plus économique. Les soins hospitaliers coûtent bien plus cher que dans l'environnement domestique. En organisant les soins de santé dans différentes régions par l'intermédiaire de prestataires de soins locaux et en faisant réaliser les activités de soins au domicile des patients, nous pouvons contribuer à réduire la pression économique qui pèse sur les hôpitaux. Par ailleurs, une telle approche offre également des avantages pratiques. D'un point de vue logistique, il n'est pas toujours simple de se rendre du domicile à l'hôpital, notamment pour les personnes âgées. En déplaçant de façon structurée certains soins et le suivi des patients de l'hôpital au domicile, cet obstacle logistique peut être éliminé.

Pensons par exemple aux personnes âgées présentant un risque accru d'insuffisance cardiaque. Une part importante des soins prodigués à ces patients consiste en un suivi chronique et minutieux de leur tension artérielle, de leur pouls et de leur poids. Ils peuvent réaliser eux-mêmes ces activités aisément à leur domicile. Dans le cadre des initiatives Mobile Health des pouvoirs publics, Philips prend part au projet Heart-on-track, en collaboration avec cinq hôpitaux belges. Pendant six mois, 200 patients souffrant d'insuffisance cardiaque suivent leur affection à l'aide d'une app sur tablette, d'une balance et d'un tensiomètre. La tablette est connectée aux départements de cardiologie de chacun des cinq hôpitaux. Grâce à la technologie, ces départements sont en mesure de suivre constamment leurs patients à distance et de prendre des mesures si les relevés présentent des divergences importantes. Le médecin traitant reçoit automatiquement une alerte lorsqu'un patient présente des valeurs à risque, de façon à corriger la thérapie à distance.

Vers des soins de santé innovants et décentralisés

L'exemple ci-dessus illustre la façon dont nous pouvons complètement transformer nos soins de santé en décentralisant certaines activités thérapeutiques, de l'hôpital au domicile du patient. Supposons que nous appliquions le projet consacré à l'insuffisance cardiaque à grande échelle. Nous pourrions alors détecter plus vite les résultats non conformes chez les patients et éviter ainsi, à grande échelle, de futures hospitalisations et complications. Mieux encore, la surveillance de patients au niveau d'une population peut aider les médecins à élaborer de nouvelles thérapies. Grâce aux big data et à l'analyse, nous pouvons déterminer l'efficacité des traitements actuels et prévenir des complications ou des aggravations futures.

Partager

La technologie a le potentiel d'améliorer considérablement la qualité de vie des patients, à leur domicile comme à l'hôpital

Adoptons donc la technologie, mais pas pour elle-même. Les innovations technologiques dans le secteur des soins de santé sont bien entendu destinées à réaliser des diagnostics et des thérapies toujours plus complexes avec le niveau de précision approprié. Toutefois, leur principal avantage se situe à un autre niveau. La technologie a le potentiel d'améliorer considérablement la qualité de vie des patients, à leur domicile comme à l'hôpital. Le projet consacré à l'insuffisance cardiaque en est un bel exemple. La technologie permet d'adopter une approche inédite qui a une vaste incidence sur l'environnement médical.

Prenons l'exemple de l'observance thérapeutique. Les erreurs de prise de médicaments sont l'une des causes principales d'hospitalisation. Les patients oublient leurs médicaments ou ne prennent pas la dose correcte au bon moment. En les faisant prendre leur traitement au moment approprié par l'intermédiaire d'un distributeur, de telles erreurs peuvent être facilement évitées. Une étude néerlandaise a montré que 96% des patients souffrant d'affections chroniques prenaient correctement leurs médicaments s'ils utilisaient un distributeur. Lorsqu'un patient ne prend pas ses médicaments, un tel appareil envoie une alerte au personnel soignant. Voilà une fois de plus une technologie où le patient est l'élément central. On évite en outre les hospitalisations et les complications dues à une erreur dans la prise de médicaments.

Les exemples relatifs à l'insuffisance cardiaque et à l'observance thérapeutique montrent tous deux que des soins de santé décentralisés, combinés aux innovations technologiques adéquates, ont un impact particulièrement positif sur les frais du système de santé et l'orientation patient. Il est temps d'adopter une nouvelle approche.

Nos partenaires