Hausse des irrégularités dans la gestion des fonds européens

15/07/10 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Trends-Tendances

L'Office européen de lutte contre la fraude a décelé davantage d'irrégularités dans la gestion ou l'attribution de fonds européens en 2009. Selon la Commission européenne, cependant, près de la moitié de l'argent irrégulièrement dépensé en 2009 a pu être recouvré.

Hausse des irrégularités dans la gestion des fonds européens

© Thinkstock

Le nombre d'irrégularités décelées dans la gestion ou l'attribution de fonds européens a sensiblement augmenté en 2009, notamment dans l'agriculture, les fonds de cohésion, ou l'aide aux pays candidats à l'adhésion, selon un rapport publié mercredi par la Commission européenne, qui attribue cette évolution à une meilleure communication de la part des Etats membres.

L'impact financier de ces irrégularités a augmenté en 2009 de 43 % pour le secteur agricole, pour atteindre 125 millions d'euros. Dans la grande majorité des cas, il ne s'agit cependant que d'erreurs, les fraudes présumées ne représentant que 10 % de l'ensemble des irrégularités constatées.

Pour ce qui concerne la politique de cohésion, des fonds bénéficiant aux régions en retard de développement économique, le nombre d'irrégularités signalées a, lui, augmenté de 23 %, pour un montant total de 1,22 milliard d'euros. Les fraudes présumées ne portaient toutefois que sur 109 millions d'euros.

Enfin, les irrégularités constatées de l'allocation d'aides financières aux pays candidats à l'adhésion ont, elles, progressé de 35 % l'année dernière, pour atteindre 117 millions d'euros, dont la moitié serait liée à des fraudes. La Bulgarie est particulièrement concernée. Selon l'Office européen de lutte contre la fraude (Olaf), 68 de ses 354 affaires en cours en 2009 portaient sur la seule Bulgarie. La Belgique figurait, elle, en deuxième position. Un résultat qui s'explique par la présence de l'essentiel des institutions européennes à Bruxelles.

Selon la Commission, près de la moitié de l'argent irrégulièrement dépensé en 2009 a pu être recouvré.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires