Hausse de l'IPP, semaine de 4 jours: Maxime Prévot met le holà à Christophe Lacroix

27/01/16 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Belga

Le vice-président cdH du gouvernement wallon Maxime Prévot a mis son veto mardi à une hausse des additionnels à l'IPP telle qu'envisagée par le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS), et a réfréné toute ambition d'une réduction du temps de travail collective telle que la semaine de quatre jours.

Hausse de l'IPP, semaine de 4 jours: Maxime Prévot met le holà à Christophe Lacroix

© BELGA

"C'est non, et ça ne doit pas être une surprise, puisque je l'avais déjà dit en gouvernement", a affirmé M. Prévot, interrogé par Belga à la suite de deux sorties de M. Lacroix sur ce sujet ces lundi et mardi. Pour Maxime Prévot, la Wallonie doit avoir pour ambition d'attirer les investisseurs et consolider la classe moyenne. Si demain le gouvernement décidait d'une réduction collective du temps de travail sans perte de revenus et d'une augmentation des additionnels à l'IPP pour des hauts revenus tels que des entrepreneurs, patrons et cadres, la dynamique irait à l'opposé du plan Marshall, et les entrepreneurs iront s'établir ailleurs, argue M. Prévot. D'autant que de nouvelles revendications de compensation salariale risquent aussi de voir le jour, ce qui coûtera plus cher aux entreprises, ajoute-t-il.

A ses yeux, ce type de recettes "anciennes", qui "ont prouvé en France leur inefficacité", vont à l'encontre de l'engagement du gouvernement de ne pas créer d'impôts nouveaux. "On discutera d'une réforme fiscale au printemps, mais en interne" du gouvernement, a ajouté M. Prévot, se refusant à dévoiler par média interposé les pistes qu'il envisage. Il juge les sorties du ministre Lacroix, au parlement wallon lundi et dans L'Echo mardi, "inutilement anxiogènes" pour les entreprises, les investisseurs et certains ménages. Dans les rangs cdH, certains voient en outre cette sortie non concertée d'un ministre PS comme un gage idéologique donné face à la concurrence du PTB.

En savoir plus sur:

Nos partenaires