Guerre des salaires au sommet de l'Europe

11/01/12 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne veut imposer, aux Etats membres de l'UE, une augmentation de salaire pour les fonctionnaires européens de 1,7 %. Inacceptable pour les Vingt-Sept. Le dossier vient d'être porté devant la Cour européenne de justice.

Guerre des salaires au sommet de l'Europe

© Belga

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir saisi la Cour européenne de justice pour imposer aux dirigeants de l'UE une hausse des salaires des fonctionnaires européens, jugée inacceptable par les gouvernements européens à cause de la crise.

"Si l'on refuse de dire que nous traversons des circonstances exceptionnelles, alors elles n'existeront jamais !"

La Commission a proposé de revaloriser les traitements des fonctionnaires européens de 1,7 % en 2011, mais les gouvernements des 27 Etats de l'UE, frappés par la crise de la dette et contraints à des cures d'austérité, ont rejeté cette demande.

L'exécutif bruxellois, dirigé par l'ancien Premier ministre portugais José Manuel Barroso, a donc décidé de saisir la justice européenne, au risque d'accroître le ressentiment envers les institutions européennes dans l'opinion publique.

Les dirigeants européens reprochent à la Commission de refuser de faire jouer une clause permettant d'invoquer des "circonstances exceptionnelles" pour autoriser une revalorisation inférieure à celle qui ressort du système actuel de calcul. "Si l'on refuse de dire, avec la crise économique actuelle, que nous traversons des circonstances exceptionnelles, alors elles n'existeront jamais !", souligne un diplomate européen.

Perte de pouvoir d'achat de 1,8 % en termes réels en 2011

Maros Sefcovic, commissaire chargé de l'Administration, a déploré, dans un communiqué, devoir assigner les Etats en justice : "Le Conseil (Ndlr, qui représente les 27 gouvernements de l'UE) et la Commission reconnaissent tous deux la nécessité d'économiser sur les dépenses administratives. Toutefois, de telles économies doivent être réalisées en respectant le droit de l'Union et, le cas échéant, en le modifiant et non en l'enfreignant."

Selon la Commission, les fonctionnaires nationaux dans les Etats de l'UE ont subi une perte de pouvoir d'achat de 1,8 % en termes réels en 2011. "C'est exactement cette perte qui est proposée pour les fonctionnaires européens, quel que soit leur lieu d'affectation, soutient-elle. Une réduction de 1,8 % en termes réels pour les effectifs travaillant à Bruxelles, où l'inflation s'élève à 3,6 %, se traduit par un ajustement nominal de 1,7 %."

Les ajustements des salaires des fonctionnaires européens se calculent en fonction des émoluments de la fonction publique dans huit Etats (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Luxembourg, Royaume-Uni) et en fonction du coût de la vie à Bruxelles.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires