Grèce : "Notre situation est assez désespérée !"

05/10/11 à 12:09 - Mise à jour à 12:08

Source: Trends-Tendances

Le ministre grec de l'Economie ne mâche pas ses mots : la situation de son pays "est assez désespérée car nous réduisons de manière toujours plus drastique le revenu des gens". Le principal problème de la Grèce, selon lui ? "L'insécurité."

Grèce : "Notre situation est assez désespérée !"

© Reuters

Michalis Chryssohoïdis, ministre grec de l'Economie, estime dans une interview à paraître jeudi dans l'hebdomadaire Die Zeit que la situation de son pays "est assez désespérée car nous réduisons de manière toujours plus drastique le revenu des gens. Les Grecs vivent la situation présente de manière très douloureuse."

"Quand verrons-nous la lumière au bout du tunnel ?, a-t-il ajouté. Nous ne pouvons pas le dire. Le gouvernement (grec) est totalement isolé avec cette politique de réforme. L'opposition assure qu'elle pourrait renégocier nos conditions de crédit. Et la gauche radicale veut quitter l'UE. Nous sommes seuls."

Selon le ministre, "notre principal problème est celui de l'insécurité", alimentée par les spéculations incessantes dans le monde entier sur une faillite imminente du pays. "Une faillite d'un pays de la zone euro serait une catastrophe car elle aurait un effet domino. Ne serait-ce que pour cette raison, nous ne pouvons décider seuls d'un défaut de paiement."

Philipp Rösler, ministre allemand de l'Economie, se rend cette semaine en Grèce afin de développer les investissements allemands dans le pays et de proposer l'aide de l'Allemagne pour la réforme de l'économie grecque.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires