Grèce : les discussions sur un cabinet de technocrates continuent mardi

14/05/12 à 21:13 - Mise à jour à 21:13

Source: Trends-Tendances

Les discussions vont continuer mardi en Grèce en vue de la constitution d'un cabinet de technocrates soutenu par la majorité des parlementaires, proposée ce lundi soir par le chef de l'Etat afin d'éviter de nouvelles élections en juin, et une possible sortie du pays de l'euro.

Grèce : les discussions sur un cabinet de technocrates continuent mardi

© AFP

Une nouvelle réunion doit avoir lieu mardi à 13h00 chez le chef de l'Etat Carolos Papoulias, réunissant l'ensemble des dirigeants des partis représentés au parlement, sauf le parti néonazi Chryssi Avghi (Aube Dorée), a affirmé le dirigeant socialiste, Evangélos Vénizélos.

A leur sortie du palais présidentiel après une heure de réunion, les chefs des trois partis qui désirent éviter de nouvelles élections le mois prochain affichaient un visage grave, marqué par la difficulté de résoudre les impératifs de la démocratie et les enjeux gigantesques pesant sur la zone euro.

Le dirigeant du parti socialiste Evangélos Vénizélos, qui a dévoilé le premier la proposition du chef de l'Etat de mettre sur pied un gouvernement de "personnalités non politiques" soutenu par une majorité de parlementaires y a immédiatement apporté son soutien.

Son rival conservateur du parti de la Nouvelle-Démocratie, Antonis Samaras, s'est lui aussi déclaré prêt à discuter de la formule, tandis que le chef du petit parti de gauche pro-européen Dimar, Fotis Kouvelis, la rejetait tout en disant toutefois qu'il allait participer à la réunion.

Tous les trois ont souligné avec des mots différents que ce gouvernement aurait pour mission d'assouplir et de renégocier à plus ou moins long terme les conditions drastiques fixées à la Grèce par le memorandum d'accord proposé par l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds Monétaire International réunis au sein d'une "troika".

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires