Grèce: la Commission européenne perd patience...

16/04/15 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Belga

La Commission européenne a durci le ton jeudi vis-à-vis de la Grèce, ne s'estimant "pas satisfaite du niveau de progrès accompli" par les autorités du pays, une semaine avant une importante réunion des ministres des Finances de la zone euro.

Grèce: la Commission européenne perd patience...

/ © Reuters

"Les discussions se poursuivent. Mais à ce stade, nous ne sommes pas satisfaits du niveau de progrès. Les travaux doivent s'intensifier avant l'Eurogroupe du 24 avril", qui se tiendra à Riga (Lettonie), a indiqué Margaritis Schinas, un porte-parole de la Commission européenne.

Cette réunion sera "la prochaine opportunité pour que les ministres des Finances fassent le point", a-t-il souligné. Mais ce rendez-vous a de moins en moins de chances de déboucher sur un accord entre Athènes et la zone euro, estime-t-on de source européenne.

La Grèce doit présenter d'ici fin avril une liste de réformes solide à ses partenaires pour obtenir le versement de la dernière tranche de son programme d'aide, d'un montant de 7,2 milliards d'euros, et dont elle a cruellement besoin. Mais le retard pris est considérable, juge-t-on du côté de la Commission.

"Rien ne s'est passé depuis les derniers jours"

"Rien ne s'est passé depuis les derniers jours. Absolument rien", a confié jeudi une source communautaire, espérant un déblocage au niveau politique en marge des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) à Washington.

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, est jeudi et vendredi à Washington pour une réunion du FMI, et profitera de l'occasion pour rencontrer le patron de la BCE Mario Draghi, son homologue allemand Wolfgang Schaüble et même le président américain Barack Obama.

D'autres acteurs des négociations entre Athènes et ses créanciers sont également présents: les commissaires européens Pierre Moscovici (Affaires économiques) et Valdis Dombrovskis (Euro), la directrice du FMI, Christine Lagarde, et le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem.

Outre ces rencontres, les contacts se poursuivent au niveau technique et une réunion du groupe de Bruxelles - l'équipe de fonctionnaires internationaux avec laquelle la Grèce discute de ses réformes - n'est pas exclue dans la capitale belge vendredi et samedi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires