Grèce: l'Eurogroupe accepte la liste des réformes, ouvrant la voie à l'extension du programme d'aide

24/02/15 à 15:32 - Mise à jour à 16:15

Source: Belga

Les ministres des Finances de la zone euro ont approuvé mardi après-midi, lors d'une conférence téléphonique, la liste des réformes présentée lundi par le gouvernement d'Alexis Tsipras.

Grèce: l'Eurogroupe accepte la liste des réformes, ouvrant la voie à l'extension du programme d'aide

Jeroen Dijsselbloem et Yanis Varoufakis © AFP

Cette approbation ouvre la voie aux procédures devant certains parlements nationaux, qui doivent approuver d'ici samedi l'extension du programme d'aide financière à la Grèce.

Athènes avait obtenu vendredi dernier un accord de principe de l'Eurogroupe concernant l'extension de son programme d'aide financière, moyennant la présentation, pour ce lundi au plus tard, d'une liste de réformes qu'Athènes s'engage à mettre en oeuvre.

Cette première liste, longue de six pages et quatre chapitres, passe de la lutte contre la corruption à la modernisation de l'administration, en passant par des mesures plus sociales, comme l'évaluation de l'augmentation du salaire minimum, même si Athènes précise que ces mesures sociales ne pourront pas avoir d'impact fiscal négatif. C'est cette liste que les ministres des Finances de la zone euro ont approuvée mardi après-midi.

Plusieurs parlements nationaux doivent désormais approuver cet accord, avant l'échéance du programme d'aide à la Grèce, prévue samedi.

Le gouvernement grec et ses partenaires s'attelleront ensuite à approfondir cette liste de réformes avant fin avril, comme convenu lors de la réunion de l'Eurogroupe vendredi dernier.

"Dans sa lettre, le gouvernement grec révèle ses intentions, mais ne propose ni timing ni budgétisation des mesures", constate le ministre belge des Finances Johan Van Overtveldt mardi après-midi. "Cette élaboration concrète et ce planning sont pourtant cruciaux pour les chances de réussite des réformes prévues. Le manque de propositions et d'actions concrètes incite à la vigilance."

La directrice du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a estimé que la lettre des autorités grecques manque "d'assurances claires" sur la poursuite du programme de réformes par les autorités grecques, tout en indiquant que la liste des réformes promises est "suffisamment complète pour constituer un point de départ valable pour une finalisation réussie du programme".

En savoir plus sur:

Nos partenaires