Grèce: "Ignorer les accords n'est pas le bon chemin à prendre"

30/01/15 à 16:56 - Mise à jour à 16:55

Source: Belga

Le chef de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a mis en garde vendredi le nouveau gouvernement de gauche anti-austérité d'Alexis Tsipras contre le non-respect des accords passés entre Athènes et ses partenaires européens.

Grèce: "Ignorer les accords n'est pas le bon chemin à prendre"

Jeroen Dijsselbloem et Yanis Varoufakis © AFP

"Ignorer les accords n'est pas le bon chemin à prendre", a indiqué le patron de la zone euro à l'issue d'une rencontre avec le nouveau ministre grec des Finances Yanis Varoufakis. Il a demandé à la Grèce "de définir sa position pour aller de l'avant".

Le ministre grec a réitéré que la Grèce voulait bien "dialoguer" avec l'Europe mais pas avec "une commission branlante, (la délégation) de la troïka".

M. Dijsselbloem est arrivé vendredi après-midi à Athènes, pour rencontrer pour la première fois le nouveau gouvernement d'Alexis Tsipras, après la victoire de son parti de gauche radicale, Syriza, aux législatives.

Avant de s'entretenir avec le ministre des Finances, le chef de l'Eurogroupe a discuté avec le Premier ministre Alexis Tsipras, le vice-Premier ministre Ioannis Dragasakis et le vice-ministre Euclidis Tsakalotos, ministre adjoint des relations économiques internationales au ministère des Affaire étrangères.

La Bourse d'Athènes, qui avait ouvert dans le vert vendredi matin, a commencé à reculer en début d'après-midi, et perdait près de 2%, tandis que le taux d'intérêt de l'obligation grecque à 10 ans repassait au-dessus de 10%.

Nos partenaires