Grande-Bretagne: 1,4 million de travailleurs sans aucune garantie d'heures ni de salaire

30/04/14 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Trends-Tendances

Environ 1,4 million de personnes sont employées en Grande-Bretagne au titre de contrats "zéro heure" sans aucune garantie d'heures de travail, et donc de salaire, selon de nouvelles statistiques publiées mercredi qui font enfler la polémique sur ce symbole de l'ultra-flexibilité britannique.

Selon cette étude de l'Office national des Statistiques (ONS), "les employeurs en Grande-Bretagne utilisent environ 1,4 million de contrats ne garantissant pas un nombre minimum d'heures".

L'ONS, qui se base sur une période de deux semaines en janvier et début février, avance qu'environ 13% des employeurs interrogés reconnaissent utiliser ce type de contrat, un chiffre qui monte à près de 50% dans le tourisme, la restauration et l'alimentation.

Cette étude montre en outre que les étudiants, les femmes, les moins de 25 ans et les plus de 65 ans sont plus fréquemment embauchés avec ce type de contrat.

Comme le soutenaient les syndicats, cette première véritable étude de l'ONS sur ce sujet sensible a fait exploser l'estimation du nombre de "contrats zéro heure" alors que les précédents chiffres évoqués par l'institut de statistiques en recensaient quelque 583.000.

"Le travail précaire sans garantie d'heures payées régulières n'est plus confiné aux franges du marché du travail", a dénoncé la secrétaire générale de la confédération syndicale TUC, Frances O'Grady qui s'inquiète que "tant de jeunes soient coincés" dans ces contrats avec les risques que cela implique pour leur carrière et le remboursement de leur prêts étudiants.

"Il est choquant que le gouvernement fanfaronne au sujet de la reprise économique quand il y a plus de 1,4 million de contrats qui ne garantissent ni minimum d'heures ni source régulière de revenu pour les travailleurs", a renchéri Dave Prentis du syndicat Unison.

Nos partenaires