Gouvernance européenne : "On est loin du grand bond en avant !"

14/12/10 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Trends-Tendances

Le président de la Banque centrale européenne n'a pas caché son scepticisme face aux propositions de la Commission et du Conseil de l'Union européenne sur l'amélioration de la gouvernance économique en zone euro.

Gouvernance européenne : "On est loin du grand bond en avant !"

© Reuters

Les propositions de la Commission et du Conseil de l'Union européenne sur l'amélioration de la gouvernance économique en zone euro ne vont pas assez loin, a estimé mardi la Banque centrale européenne, à deux jours d'un sommet des dirigeants européens.



"Ces propositions ne nous semblent pas représenter encore le bond en avant dans la gouvernance économique nécessaire et proportionnée à l'union monétaire que nous avons créée", a estimé devant la presse Jean-Claude Trichet, président de la BCE, au nom du conseil des gouverneurs de l'institution financière de Francfort.



"Une crise de cette amplitude doit conduire tout le monde à réfléchir intensément à ce qui doit être fait", a ajouté le Français, soulignant que les critiques de la BCE sur ce thème ne sont pas nouvelles. La BCE réclame notamment que les délais pour sanctionner les pays dont les finances dérapent trop soient réduits, que ces sanctions soient appliquées de manière semi-automatique, sur "des critères clairs et définis", et que la procédure soit transparente.



"L'unité européenne est plus justifiée que jamais, plus justifiée qu'au moment de la négociation du Traité de Maastricht : les dirigeants européens en ont plus conscience que tout le monde", a jugé Jean-Claude Trichet, soulignant également que "nous sommes dans une période où il est important de communiquer aussi clairement que possible avec les observateurs, les économistes et les investisseurs".



Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires