Gel des prix de l'énergie : l'Europe est contre "mais n'a pas mis son veto"

07/03/12 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Trends-Tendances

Le ministre de l'Economie, Johan Vande Lanotte (sp.a), a confirmé les réserves exprimées par la Commission européenne face au blocage des prix de l'énergie.

Gel des prix de l'énergie : l'Europe est contre "mais n'a pas mis son veto"

© Belga

La Commission européenne s'est montrée critique envers le gel de l'indexation des prix de l'énergie décidé par le gouvernement belge, peut-on lire ce mercredi dans De Morgen. "Mais l'Europe n'a pas mis son veto. Elle demande que la mesure soit temporaire et de veiller ensuite à une bonne concurrence", a indiqué Johan Vande Lanotte ce mercredi matin sur la VRT. "La Commission européenne déplore que le marché ne fonctionne pas de manière optimale. Mais elle doit bien constater qu'il ne fonctionne pas", a-t-il souligné.

Selon la Commission européenne, la décision de geler les prix de l'énergie jusqu'au 31 décembre 2012 aura un impact négatif sur les investissements dans le secteur énergétique. La Commission s'interroge aussi sur la proportionnalité de la mesure et avance que celle-ci pourrait au final mener à une hausse des prix.

S'il admet qu'un blocage des prix favorisera Electrabel, en décourageant les concurrents d'investir, le ministre de l'Economie note que l'opérateur dominant bénéficie tout autant de la situation actuelle. Avec le blocage des prix, "au moins le consommateur aura aussi un avantage", a-t-il dit.

En gelant ces prix, le gouvernement souhaite protéger les consommateurs face à l'indexation et à la volatilité des prix de l'électricité et du gaz. La Commission a fait part de ses critiques sur la décision belge lors d'une rencontre bilatérale avec le gouvernement d'Elio De Rupo, le 2 mars dernier, selon De Morgen.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires