Gel des prix de l'énergie : conflit d'intérêts à la Commission ?

08/03/12 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Trends-Tendances

La Commission a émis des réserves quant au projet de gel des prix de l'énergie en Belgique. Problème : la fonctionnaire européenne chargée du dossier est aussi l'épouse d'un dirigeant du fournisseur Essent... qui a publié une analyse déconseillant ledit gel des prix. La Commission dément.

Gel des prix de l'énergie : conflit d'intérêts à la Commission ?

© Thinkstock

Gel des prix de l'énergie : "La Commission européenne partage notre analyse"...

Le fournisseur d'énergie Essent s'est dit mercredi "agréablement surpris" des critiques européennes concernant le gel de l'indexation des prix de l'énergie, proposé par le gouvernement belge : "La Commission européenne partage notre analyse qui montre que le gel entraînera une hausse des prix et une baisse de la concurrence", estime Frank Brichau, CEO d'Essent Belgium. Il espère que le gouvernement ne concrétisera pas cette mesure et avance d'autres pistes en vue de faire baisser la moyenne des prix.

Essent avait déjà proposé, la semaine dernière, d'autoriser aux concurrents d'Electrabel l'accès à prix coûtant à son énergie nucléaire, au lieu de proposer un prix de vente, afin de permettre une concurrence loyale. L'entreprise estime que 50 % de cette production nucléaire doit être vendue à des fournisseurs qui ne dominent pas le marché. "Cela se passe déjà en France, qui est le pays des principaux actionnaires du plus grand acteur de notre marché", déclare Frank Brichau.

Le patron d'Essent Belgium voit d'un bon oeil une vente forcée d'une partie du portefeuille de clients des entreprises énergétiques dominantes. Il souhaite ainsi arriver à un marché énergétique sain composé de cinq acteurs équivalents.

Essent envisage par ailleurs de poursuivre sa croissance en 2012, malgré les problèmes liés au gel des prix auxquels l'entreprise s'attend, aussi bien sur le plan des raccordements de particuliers que d'entreprises. En 2011, 136.000 familles belges ont opté pour Essent, qui possède désormais 258.000 raccordements au gaz et à l'électricité.

... Et pour cause : la fonctionnaire européenne est l'épouse d'un dirigeant d'Essent !

La fonctionnaire de la Commission européenne chargée du dossier du gel des prix de l'énergie en Belgique est l'épouse d'un dirigeant du fournisseur Essent, rapporte De Morgen jeudi, évoquant un conflit d'intérêts. Le quotidien flamand avait déjà révélé, mercredi, l'opposition de la Commission européenne au gel des prix, une décision qui risque selon elle de décourager les investissements et la concurrence dans le secteur.

Essent s'était félicité de cette annonce, jugeant que la Commission partageait son analyse. Selon le quotidien flamand, la réaction n'a pas été appréciée au gouvernement : "Que l'épouse d'un dirigeant d'Essent soit en charge du dossier n'est pas possible : c'est un pur conflit d'intérêts !", indique une source proche du gouvernement.

[UPDATE] La Commission européenne rejette le conflit d'intérêts

La Commission européenne a démenti jeudi l'existence d'un conflit d'intérêts. La fonctionnaire mentionnée par De Morgen "n'est pas l'expert travaillant sur ce dossier", a fait valoir la Commission dans un communiqué. Elle "travaille dans le management inférieur sur les marchés du gaz et de l'électricité d'un grand nombre d'Etats membres, dont la Belgique. A cette fonction, la personne n'est pas celle qui prendra les décisions dans le dossier (du blocage des prix). La décision sera débattue et prise par plusieurs personnes dans le management intermédiaire et supérieur."

L'exécutif communautaire ajoute que l'épouse "avait informé le directeur général d'un possible conflit d'intérêts, conformément aux règles de transparence". Par conséquent, "des mesures additionnelles ont été prises". La personne en question a ainsi dû laisser à son supérieur hiérarchique la présidence d'une réunion avec les autorités belges.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires