Gaz : quel fournisseur est le moins cher ?

16/03/12 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Trends-Tendances

Votre facture de gaz a augmenté de 29,85 % entre 2009 et 2011, chiffre la Creg dans sa dernière étude. Son classement des prix couronne Lampiris comme le fournisseur le moins cher du marché belge. Essent, cependant, affiche désormais des tarifs comparables.

Gaz : quel fournisseur est le moins cher ?

© Thinkstock

Dans sa dernière étude sur les prix de l'énergie, la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) a analysé la situation d'un consommateur de gaz particulier sur base d'un client-type T2. Autrement dit, un client domestique avec application "chauffage".

Ce consommateur, qui se voit attribuer une consommation de 23.260 kWh/an, présente la plus forte pondération (11,44 pour mille) dans le calcul de l'indice des prix à la consommation. Pour cartographier les différences entre les régions, trois gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) ont été retenus pour chaque région. Le GRD retenu est celui qui dessert le plus de clients dans sa région, soit Imewo en Flandre, IGH en Wallonie et Sibelga à Bruxelles.

La formule tarifaire est composée de trois éléments : le prix de l'énergie, les tarifs de réseau et les surcharges. C'est une formule tarifaire sur base des prix de l'énergie indexés, ce qui implique que le prix dépend de la valeur des paramètres chaque mois couvert par le contrat, souligne la Creg.

Gaz : les principaux constats de la Creg

- La facture de gaz naturel totale augmente, quelle que soit la région ;

- La plus forte augmentation a eu lieu de 2010 à 2011, à imputer principalement à la composante énergie ;

- La plus importante composante de la facture totale est la composante énergie.

Le graphique ci-dessous présente l'évolution de la facture totale pour un client T2 pour la période 2009-2011. Ceci se fait sur base de la formule tarifaire Electrabel EnergyPlus (GAZ 30) et tant pour la Région flamande (Imewo), que la Région wallonne (IGH) et la Région de Bruxelles-Capitale (Sibelga). Les prix sont exprimés en EUR/MWh et sont TVA incluse :

En 2011, la composante énergie pèse le plus lourdement (58,43 %) dans la facture totale, chiffre la Creg. Si l'on y ajoute le transport, qui est la présentation en vigueur sur la facture du client, ce chiffre atteint 60,45 %. A la deuxième place, on retrouve le tarif du réseau de distribution (19,68 %, hors prélèvements publics). La composante énergie a en outre aussi fortement augmenté au cours de la période 2009-2011 (+ 40,57 %). La facture totale, tous les composants compris a augmenté de 29,85 %.

Gaz : quel fournisseur est le plus cher ?

La Creg compare cinq formules tarifaires de cinq fournisseurs différents. Il s'agit chaque fois du produit de référence des fournisseurs, à savoir le produit qui est le plus demandé auprès du fournisseur en question :

- Electrabel EnergyPlus (GAZ 30).

- Luminus Actif.

- Nuon Gaz naturel.

- Lampiris gasprijs.

- Essent gaz naturel variable (Essent 30)/Essent Eco.

Le graphique ci-après offre un aperçu des formules tarifaires de cinq fournisseurs pour la période 2009-2011, pour ce qui concerne la composante énergie (hors transport) :

Conclusion de la Creg : "Au cours de la période 2009-2011, Lampiris a toujours été le meilleur marché (ce qui était également le cas pour l'électricité). Ceci est principalement dû au fait que Lampiris a une formule tarifaire qui est entièrement indexée sur l'évolution du prix au comptant (TTF) du gaz naturel. Les formules tarifaires qui ont un paramètre basé sur les prix du pétrole sont généralement plus chères pour la période considérée."

Le mouvement du prix d'Essent est également remarquable, pointe encore le régulateur : "Essent a changé sa formule de prix en octobre 2010 et a opté pour une indexation du gaz. En conséquence, le prix d'Essent se situe depuis lors à un niveau comparable à celui de Lampiris."

Gaz : les 4 conclusions de la Creg

1. Facture en hausse. "Pour ce qui concerne les particuliers, la facture totale sur la période 2009-2011, tant pour l'électricité que le gaz naturel a fortement augmenté, respectivement de 33,32 % et 29,85 % pour la formule tarifaire et le GRD retenus respectivement. La plus forte augmentation a été enregistrée entre 2010 et 2011."

2. Composante énergie. "Pour le gaz naturel, la composante énergie est le plus grand poste de la facture totale (58,43 % en 2011 pour l'exemple retenu). Ce coût a également augmenté le plus fortement au cours de la période considérée (+ 40,57 %). En deuxième place suivant les tarifs des réseaux de distribution (19,68 %)."

3. Manque de transparence. En ce qui concerne le calcul du prix fournisseur, la Creg constate deux choses. Primo, "une redevance fixe est imputée par quasiment tous les fournisseurs tant pour l'électricité que le gaz naturel. Ce terme est une donnée peu transparente et mérite un certain éclaircissement. Ceci peut prendre place dans le cadre de la régulation du filet de sécurité."

4. Paramètres obsolètes.Secundo, "de nombreux fournisseurs utilisent encore des paramètres obsolètes". La Creg plaide dès lors "pour que les paramètres non représentatifs, qui ont encore souvent leur origine dans le régime régulé, ne soient plus utilisés. Les fournisseurs doivent par contre utiliser pour leur fixation des prix des paramètres qui sont représentatifs pour leur stratégie d'approvisionnement, qu'ils utilisent pour couvrir les clients dans leur portefeuille belge."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires