"Fukushima n'est plus un obstacle pour l'économie du Japon"

18/11/11 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Source: Trends-Tendances

Huit mois après le séisme, "les infrastructures et l'économie locale dans les zones affectées sont rétablies" et "de nombreuses usines ont restauré leur chaîne d'approvisionnement", assure le Premier ministre nippon. Un redressement spectaculaire.

"Fukushima n'est plus un obstacle pour l'économie du Japon"

© Bloomberg

Le Premier ministre japonais a déclaré vendredi en Indonésie que son pays s'était largement relevé du séisme du 11 mars et que la situation de la centrale nucléaire de Fukushima n'était plus "un obstacle" pour l'économie nippone.

"Huit mois ont passé depuis le séisme, les infrastructures et l'économie locale dans les zones affectées sont rétablies, de nombreuses usines ont restauré leur chaîne d'approvisionnement", a assuré Yoshihiko Noda au sommet de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) à Nusa Dua, sur l'île indonésienne de Bali.

Les trois réacteurs de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi endommagés le 11 mars sont "en phase stable de refroidissement" et "l'accident nucléaire n'est plus un obstacle pour l'économie du Japon", a-t-il ajouté.

L'économie japonaise post-tsunami connaît un redressement spectaculaire

L'économie japonaise connaît un redressement spectaculaire après le séisme et le tsunami qui ont dévasté la région du Tohoku, détruisant ou endommageant des infrastructures et des usines, perturbant la logistique des entreprises et rompant leurs chaînes d'approvisionnement.

Après avoir baissé sans discontinuer du quatrième trimestre de 2010 au deuxième trimestre de 2011, le produit intérieur brut de la 3e puissance économique mondiale a crû de 1,5 % entre juillet et septembre par rapport à la période d'avril à juin. En rythme annualisé, la progression a atteint 6 %.

Les exportations de l'archipel ont vigoureusement repris malgré les inondations en Thaïlande qui ont bloqué ou perturbé des usines japonaises ou celles de leurs fournisseurs, en particulier dans le secteur automobile.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires