Lire la chronique de Thierry Afschrift
Lire la chronique de Thierry Afschrift
Professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles.
Opinion

22/02/18 à 15:25 - Mise à jour à 15:25
Du Trends-Tendances du 08/02/18

Fraude fiscale: faut-il coopérer avec les dictateurs ?

Une organisation britannique, très active dans la lutte contre la fraude fiscale et qui affirme défendre la " justice fiscale ", a récemment fait publier une étude, dont il ressort que les deux pays qui se comportent encore les plus comme des paradis fiscaux en matière d'échange d'informations fiscales, sont, dans l'ordre, la Suisse et les Etats-Unis.

La deuxième place des Etats-Unis n'a rien de surprenant, et n'est pas à imputer à la politique de Donald Trump. Celui-ci n'est arrivé au pouvoir qu'il y a un an, et l'attitude des Etats-Unis dans ce domaine a été déterminée essentiellement par son prédécesseur, Barack Obama. Celui-ci a contribué dans une très large mesure, au cours de ses deux mandats, au développement systématique, sur le plan mondial, de l'échange automatique d'informations à propos des comptes bancaires des particuliers. Ce combat ne visait toutefois pas seulement une meilleure connaissance par les administrations fiscales des capitaux et des revenus de leurs résidents. Il s'agissait aussi de renforcer la place des Etats-Unis dans la gestion des fortunes, et ce projet a pleinement réussi.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires