Fraude fiscale en Grèce : "Peut mieux faire !"

29/05/12 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Trends-Tendances

La patronne du FMI a suscité la polémique en estimant que, pour sortir de la crise, les Grecs devraient commencer par "payer tous leurs impôts". Un avis pourtant partagé par la Commission européenne, pour qui la Grèce "peut faire davantage" pour lutter contre l'évasion fiscale.

Fraude fiscale en Grèce : "Peut mieux faire !"

© Reuters

"Davantage peut être fait" pour lutter contre l'évasion fiscale en Grèce, a affirmé mardi un porte-parole de la Commission européenne, alors qu'une sortie sur le sujet de Christine Lagarde, directrice générale du FMI, suscite la polémique.

Christine Lagarde a suscité l'indignation en Grèce en estimant, dans une interview au quotidien britannique The Guardian, que "les Grecs devraient commencer par s'entraider collectivement", et ce, en "payant tous leurs impôts".

La Commission européenne, l'un des partenaires européens du FMI au sein de la troïka de créanciers publics de la Grèce, partage la préoccupation de Christine Lagarde : la fraude fiscale est "un fléau" dans ce pays, a déclaré un porte-parole, qui était questionné sur le sujet. "La lutte contre la fraude fiscale est centrale dans le protocole d'accord signé entre Athènes et ses créanciers publics" et "il est fondamental que ce programme soit appliqué dans tous ses éléments par le gouvernement qui sortira des élections" du 17 juin, a-t-il ajouté.

Pour aider la Grèce à trouver les ressources qui lui manquent, notamment par une meilleure perception des impôts, la Commission a mis sur pied l'an dernier une task force qui a fait état de résultats encourageants. Selon son deuxième rapport trimestriel, publié en mars, les autorités grecques sont parvenues à récupérer l'an dernier 946 millions d'euros d'arriéré d'impôt, un résultat supérieur à l'objectif initial de 400 millions.

Au total, la task force évalue à 60 milliards d'euros au total le montant de l'arriéré fiscal en Grèce, dont 6 à 8 milliards sont jugés récupérables rapidement. "Davantage peut être fait" pour lutter contre l'évasion fiscale, "et les autorités grecques le pensent aussi", a insisté mardi le porte-parole de la Commission.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires