FMI : le Royaume-Uni doit faire plus pour encourager la croissance

19/07/12 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Trends-Tendances

Le Fonds monétaire international (FMI) a incité jeudi le Royaume-Uni à recourir à des investissements publics et à des mesures supplémentaires en faveur du crédit pour encourager la croissance, voire à assouplir l'austérité si ce n'était pas suffisant.

FMI : le Royaume-Uni doit faire plus pour encourager la croissance

© Reuters

L'institution basée à Washington dresse un sombre tableau de l'économie britannique, dans un nouveau rapport qu'elle consacre au pays: "Une

économie en train de caler, le niveau élevé du chômage et des conditions extérieures incertaines continuent de représenter des difficultés significatives".

Le FMI vient cette semaine de revoir à la baisse, à 0,2%, ses prévisions de croissance pour le pays en 2012, contre une prévision de 0,8% auparavant.

Il insiste une nouvelle fois sur la nécessité de politiques en faveur de la demande pour le Royaume-Uni, actuellement en récession alors qu'il est soumis à une sévère cure d'austérité par le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron.

Le Fonds suggère à la Banque d'Angleterre (BoE) d'aller plus loin dans sa politique d'assouplissement quantitatif en faveur de la croissance et d'envisager une baisse de son taux directeur, aujourd'hui à 0,50%, un niveau déjà très bas. Il salue aussi le dispositif, annoncé en juin par le gouvernement, d'environ 80 milliards de livres (101.9 milliards d'euros) pour inciter banques et établissements de crédit à accorder des prêts aux particuliers et aux entreprises. Mais il "pourrait devoir être étendu", écrivent les experts.

Ils encouragent également le gouvernement à engager des dépenses en faveur de la croissance, sous forme notamment d'investissements publics. Ils pourraient être engagés sans creuser la dette, en allouant différemment les ressources existantes. Le FMI ajoute que l'austérité devra éventuellement être assouplie si ces mesures s'avèrent insuffisantes. Le FMI plaide enfin pour un renforcement de la stabilité du secteur financier, avec en particulier un renforcement du bilan des banques.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires