Fitch envisage lui aussi de dégrader la note de la Grèce

22/12/10 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Trends-Tendances

Fitch était la dernière grande agence à conserver la Grèce parmi les émetteurs de qualité. La 3e agence de notation mondiale envisage désormais sérieusement de se ranger à l'avis de S&P et Moody's et de dégrader la République hellénique.

Fitch envisage lui aussi de dégrader la note de la Grèce

© Bloomberg

Fitch Ratings a annoncé mardi qu'elle envisageait de baisser la note de la Grèce, actuellement fixée à "BBB-" pour la dette long terme, ce qui relèguerait ce pays membre de la zone euro parmi les émetteurs considérés comme "peu fiables". L'étude ouverte par la troisième agence mondiale de rating devrait être achevée en janvier, a précisé Fitch dans un communiqué.

La note "BBB-" est la plus basse possible dans la classification de Fitch pour les émetteurs obligataires de bonne qualité. En dessous de ce seuil, les émetteurs sont réputés moins solides, leurs émissions sont considérées comme de la dette "pourrie" (junk bonds) et l'emprunteur doit payer des intérêts beaucoup plus élevés.

Fitch était la dernière grande agence à conserver la Grèce parmi les émetteurs de qualité. Standard & Poor's, qui la note "BB+", et Moody's Investors Services, qui lui donne un "Ba1", l'ont déjà rangée dans les émetteurs spéculatifs et envisagent d'abaisser encore sa note.

Lors de son examen, Fitch tentera de mesurer la situation budgétaire du pays sur le long terme, "à la suite des mesures que ses autorités ont prises cette année dans le cadre du programme" négocié avec le Fonds monétaire international et l'Union européenne. L'agence prendra notamment en compte "la volonté politique et la capacité de l'Etat grec de mener à bien les mesures exigées par le programme FMI-UE à une conclusion positive". Elle s'interrogera enfin sur les perspectives économiques du pays, a-t-elle précisé.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires