Fisc : les recettes chutent à leur niveau de 1990

16/12/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Trends-Tendances

Avec une légère baisse de la pression fiscale, la Belgique (43,2 %) passe de la 3e à la 4e place de ce classement, désormais précédée par l'Italie. En deux ans, la charge fiscale de la zone OCDE est passée de 35,4 % à 33,7 % du PIB. Crise oblige.

Fisc : les recettes chutent à leur niveau de 1990

© Bloomberg

Les recettes fiscales ont baissé dans les pays industrialisés en raison de la crise économique, pour atteindre leur niveau le plus bas depuis le début des années 1990, selon un rapport publié mercredi par l'OCDE.

En 2007, la charge fiscale était de 35,4 % du PIB. Elle a baissé à 34,8 % en 2008, avant de chuter à nouveau en 2009 à un niveau estimé à 33,7 %.

Avec une légère baisse de la pression fiscale, la Belgique (43,2 %) passe de la 3e à la 4e place de ce classement, désormais précédée par l'Italie.

Les pays dont les charges fiscales sont les plus élevées/les plus basses

• Le Danemark a la charge fiscale la plus élevée, suivi de près par la Suède. La charge fiscale au Danemark était de 48,2 % en 2009, suivie de près par la Suède avec 46,4 %.

• L'Autriche, la Belgique, la Finlande, la France, l'Italie et la Norvège ont également des charges fiscales supérieures à 40 %.

• Le Mexique, avec un rapport impôt/PIB de 17,5 %, et le Chili (18,2 %) font apparaître le rapport impôt/PIB le plus faible parmi les pays de l'OCDE, suivis de la Turquie (24,6 %) et des Etats Unis (26,1 %).

Les pays dont la charge fiscale a le plus varié depuis 2007

• La charge fiscale a diminué de plus de 5 points entre 2007 et 2009 en Espagne (37,3 % à 30,7 %), en Islande (40,6 % à 34,1 %) et au Chili (24 % à 18,2 %).

• La Grèce, l'Irlande, la Nouvelle-Zélande et les Etats Unis ont fait apparaître des baisses de 3 à 4 points de 2007 à 2009.

• Entre 2008 et 2009, les rapports impôt/PIB ont diminué de plus de 3 points de PIB au Chili (4,3 points), au Mexique (3,5 points) et en Grèce (3,2 points).

• Les augmentations annuelles les plus fortes du rapport impôt/PIB ont été observées au Luxembourg (de 35,5 % en 2008 à 37,5 % en 2009) et en Suisse (de 29,1 % à 30,3 %).

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires