Fisc : + 70 % d'impôts directs en mai

02/07/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Trends-Tendances

Les impôts directs engrangés par l'Etat fédéral en mai ont progressé de 70,2 %, contre une augmentation de 8,9 % pour les impôts indirects. Globalement, les recettes fiscales perçues par le pouvoir fédéral se sont appréciées de 33,1 % en mai par rapport à l'année précédente, annonce le SPF Finances.

Fisc : + 70 % d'impôts directs en mai

© Reuters

Les recettes fiscales perçues par le pouvoir fédéral progressent de 33,1 % en mai par rapport à l'année précédente, annonce le SPF Finances dans un communiqué. Les impôts directs progressent de 70,2 % tandis que les impôts indirects ne progressent que de 8,9 %.

Au terme des cinq premiers mois, la croissance est de 13,4 % pour l'ensemble des recettes fiscales perçues par le pouvoir fédéral, de 19,1 % pour les impôts directs et de 7,2 % pour les impôts indirects.

Ces résultats sont fortement influencés par des éléments d'origine purement administrative, précise encore le ministère. Surtout l'application des délais de paiement en précompte professionnel pendant la période de comparaison en 2009, et le rythme très différent de l'enrôlement de l'impôt des personnes physiques à un an d'écart.

"Les taux de croissance cités représentent certes la réalité comptable, mais pour dégager une tendance fondamentale il faut les corriger des éléments purement administratifs, nuance le service public fédéral. Ainsi, une croissance des recettes fiscales totales de 2,6 % se dégage, qui se répartit en 0,8 % pour les impôts directs et 5,3 % pour les impôts indirects."

Toutes les évolutions selon les catégories d'impôt

Taxes routières : + 3,4 % en mai, pratiquement stable sur les cinq premiers mois.

Précompte mobilier : en progression, tant pour les dividendes que pour les intérêts.

Dispenses de versements de précompte professionnel : à la hausse "mais ceci reflète l'impact des mesures décidées dans le cadre du plan de relance et de l'accord interprofessionnel". Après correction, précise le SPF Finances, la progression du précompte professionnel est de 0,6 % sur les cinq premiers mois, "ce qui est en phase avec l'évolution actuellement prévue de la masse salariale."

Dégrèvements d'impôt des personnes physiques : moindres que l'an passé à cette époque, "du fait du rythme différent de l'enrôlement. En impôt des sociétés, l'enrôlement est à l'avance en nombre d'articles mais en retard au niveau des montants enrôlés et des recettes correspondantes."

TVA : en forte progression en mai, "malgré la croissance des restitutions".

Recettes d'accises : en hausse, ce qui "s'explique essentiellement par les glissements de décembre vers janvier".

Droits d'enregistrement : en croissance vigoureuse, qui "reflète le rétablissement du marché immobilier".

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires