Faible croissance attendue pour l'économie wallonne

15/10/14 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Source: Belga

L'économie wallonne, engluée depuis plusieurs mois dans la stagnation, ne devrait connaître à politique inchangée qu'une croissance faible en 2015, inférieure à celle de la Belgique et même de la zone euro, estime l'Union wallonne des entreprises (UWE) dans son point conjoncturel d'octobre.

Faible croissance attendue pour l'économie wallonne

© Thinkstock

Alors qu'il y a six mois, les chefs d'entreprise wallons s'attendaient à une amélioration au cours du semestre suivant, la situation économique s'est en réalité détériorée. "En mars 2014, les indicateurs économiques suggéraient une reprise mais pour la troisième fois depuis 2008, on a assisté à un brutal retournement, à la baisse. La demande intérieure reste tétanisée par un manque de confiance et les politiques économiques semblent impuissantes à enrayer cette spirale négative", résume Didier Paquot, économiste à l'UWE, pour qui "la question se pose de savoir si on va vivre une troisième récession".

Dans ce contexte difficile -qui ne concerne pas seulement la Wallonie mais toute l'Europe-, les chefs d'entreprise wallons prévoient un ralentissement de leurs exportations lors des six prochains mois tandis que les investissements des entreprises sont attendus à la baisse.

Dès lors, le taux de chômage wallon (12%), qui est désormais légèrement supérieur à celui de la zone euro, pourrait encore augmenter jusqu'à la fin 2014 pour ensuite se stabiliser en 2015 mais "il ne diminuera pas de façon nette", estime l'UWE.

A court terme, l'économie wallonne ne devrait croître que de 0,6% cette année et de 1% en 2015, prévoit l'UWE, ce qui est inférieur aux prévisions pour la Belgique (1% en 2014 et 1,3% en 2015) et pour la zone euro (0,8% et 1,2%). Le chômage wallon, orienté à la hausse, devrait seulement se stabiliser en 2015.

Le point conjoncturel de l'UWE se fonde notamment sur une enquête réalisée en septembre auprès de plus de 400 entrepreneurs wallons.

En savoir plus sur:

Nos partenaires