Explosion du cartel de la potasse : une bonne nouvelle pour l'agriculture ?

31/07/13 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Source: Trends-Tendances

L'événement peut sembler lointain : le premier producteur mondial de potasse, le russe Uralkali, claque la porte d'un cartel qui permettait de maintenir les prix élevés. Impact potentiel proche : une baisse du prix des engrais et des produits agricoles.

Explosion du cartel de la potasse : une bonne nouvelle pour l'agriculture ?

© Thinkstock

La Foire de Libramont à peine clôturée, le marché agricole est confronté à ce qui ressemble à une bonne nouvelle pour les agriculteurs : la fin du cartel des potasses. Un des plus grand producteur mondiaux, Uralkali (Russie), a décidé de sortir de quitter un accord de commercialisation, ce qui bouleverse un marché peu connu, qui pèse sur l'agriculture.

La potasse est une matière première importante pour les engrais, et conditionne donc le coût des cultures. La concurrence dans ce marché est fort encadrée. Uralkali travaillait avec Belaruskali au sein d'une organisation, BPC, qui représente 43% du marché mondial. Tandis qu'au Canada, Canpotex réuni d'autres producteurs. Ensemble, ils représentent les deux tiers du marché. Ces organisation jouent un rôle important dans les prix élevé de la potasse, qui est monté à 900 dollars pour arriver ces derniers jours à 400 dollars. En sortant, Uralkali a prédit que le cours descendra à 300 dollars (-25%), ce qui a provoqué une onde de choc dans le marché.

Uralkali a préféré sortir de l'accord BPC pour pouvoir vendre des quantités plus grandes et tirer parti de son structure de coûts favorables. Il vise les pays émergents. La nouvelle a perturbé le cours de bourses d'autres producteurs de potasses, qui pourraient souffrir de la baisse des cours (Potash Corp. of Saskatchewan Inc (Canada), Mosaic Co, ou l'allemand K+S).

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires