Evasion fiscale: Obama demande aux banques d'"en faire plus"

06/05/16 à 20:15 - Mise à jour à 20:12

Source: Belga

Le président américain Barack Obama a exhorté vendredi les banques à "en faire plus" pour lutter contre l'opacité des sociétés-écrans, au coeur du scandale d'évasion fiscale des "Panama Papers".

Evasion fiscale: Obama demande aux banques d'"en faire plus"

© AFP

"Nous disons aux institutions financières, vous devez en faire plus", a affirmé le dirigeant lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Le Trésor américain a dévoilé jeudi une règle contraignant les établissements financiers à identifier les propriétaires réels des sociétés immatriculées aux Etats-Unis. Jusqu'à présent, les banques aux Etats-Unis n'étaient tenues qu'à une obligation générale de "connaître leurs clients", ce qui ne les empêchait pas d'ouvrir des comptes au nom de sociétés-écrans anonymes.

"Un des principaux moyens qui s'offre aux entreprises (...) et à de riches particuliers pour échapper aux impôts est de créer une série de sociétés-écrans et de rendre plus compliqué de traquer l'argent qui y circule et les impôts qui sont dus", a détaillé M. Obama.

Des sociétés offshore immatriculées aux Etats-Unis ont dans le passé été utilisées pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran ou abriter les revenus illicites de trafiquants d'armes.

Selon M. Obama, les mesures annoncées par le Trésor vont "changer les choses" mais ne seront pas suffisantes si le Congrès ne lève pas totalement la possibilité de créer des sociétés-écrans anonymes aux Etats-Unis.

D'après le président, l'aide du Congrès permettrait d'empêcher l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent et surtout de faire respecter le "principe fondamental" selon lequel "tout le monde doit être soumis aux mêmes règles".

Nos partenaires