Evasion fiscale : le G20 passe à la vitesse supérieure

04/11/11 à 07:48 - Mise à jour à 07:48

Source: Trends-Tendances

La convention signée par les pays du G20 prévoit notamment l'échange automatique de renseignements, des contrôles fiscaux simultanés et multilatéraux.

Evasion fiscale : le G20 passe à la vitesse supérieure

© Thinkstock

Les pays du G20 ont conclu jeudi une nouvelle convention visant à renforcer la lutte contre l'évasion fiscale, sous l'égide de l'Organisation de coopération et de développement économiques, selon un communiqué.

La convention prévoit l'échange automatique de renseignements, des contrôles fiscaux simultanés et multilatéraux ainsi que l'assistance au recouvrement des créances fiscales, a précisé l'OCDE dans son communiqué. Elle prévoit aussi de "solides garanties" pour protéger la confidentialité des renseignements échangés, toujours selon l'Organisation.

Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE (cité dans le communiqué), assure qu'il s'agit d'une "avancée majeure". Rappelant que, dès 2009, le G20 avait déjà lancé une initiative pour associer les pays en développement à la lutte contre l'évasion fiscale, l'OCDE espère que certains d'entre eux se joindront à la convention conclue jeudi.

La question des paradis fiscaux a été une nouvelle fois brandie jeudi par certaines ONG présentes à Cannes, qui estiment que les promesses des années précédentes pour mettre un terme aux abus n'ont pas été tenues.

"C'est un vrai scandale", a ainsi déclaré Bernard Pinaud, délégué général de l'ONG CCFD Terre solidaire, lors d'une conférence de presse. Selon lui, les paradis fiscaux continuent de permettre l'évasion fiscale de 125 milliards d'euros par an, soit quatre fois ce qui est nécessaire pour éradiquer la faim dans le monde.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires