Evasion fiscale: la bombe du Panamaleaks

07/04/16 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Trends-Tendances

Après les "rulings" luxembourgeois et les comptes bancaires cachés en Suisse, le scandale des Panama Papers révèle une nouvelle facette de l'évasion fiscale à l'échelle planétaire.

Nouveau coup de tonnerre dans le ciel de la finance mondiale : après l'OffshoreLeaks, le LuxLeaks et le SwissLeaks, voici les Panama Papers. Chefs d'Etat, célébrités internationales, grands noms du sport, milliardaires et particuliers anonymes ont eu recours à plus de 200.000 sociétés écrans établies dans une vingtaine de paradis fiscaux différents pour éluder l'impôt ou cacher de l'argent sale. C'est ce que révèlent les documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans le montage de sociétés offshore. C'est de là que vient la fuite relayée par plusieurs médias belges dans le cadre d'une vaste enquête journalistique internationale, emmenée par l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ). Le scandale met notamment en cause la star du foot Lionel Messi, l'acteur Jackie Chan, l'entourage du président russe Vladimir Poutine, le Premier ministre d'Islande, la première famille d'Azerbaïdjan, le roi d'Arabie saoudite ainsi que les présidents ukrainien et argentin.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires